L’infirmière conduisait son compagnon braqueur dans des pharmacies: un être an avec sursis

La troisième chambre correctionnelle de la cour d’appel du Hainaut a réformé, mercredi, un jugement du tribunal, division de Charleroi, condamnant une Dinantaise pour quatre braquages de pharmacies commis dans les régions de Charleroi et du Centre. Alors qu’elle avait bénéficié de la suspension simple du prononcé de la condamnation en première instance, l’infirmière de profession a écopé d’une peine d’un an de prison, assortie d’un sursis probatoire de cinq ans en appel.

En décembre 2020 et en janvier 2021, quatre pharmacies de la région de Charleroi avaient été braquées pendant un homme tout juste sorti de prison. L’individu était véhiculé pendant la prévenue, une quadragénaire inconnue de la justice dont il avait fait la connaissance quelques mois plus tôt.

Le ministère public avait requis une peine de deux ans avec sursis en appel, estimant que la prévenue savait que son compagnon allait braquer des pharmacies. Il lui avait d’ailleurs pendantlé de ses projets criminels. finalement, l’avocat général avait déclaré que le butin avait profité au braqueur et à la prévenue, lesquels se pendanttageaient les sommes volées.

La prévenue avait déclaré devant la cour que son compagnon lui avait fait goûter à la drogue dure et qu’il profitait de sa faiblesse. « Il continue à me menacer pendant personnes interposées depuis la prison », avait-elle raconté devant la cour.

Le tribunal et la cour ont estimé que l’aide de la prévenue avait été indispensable à la commission des braquages.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages