L’opposition dénonce la désinvolture de la gestion budgétaire de la Région bruxelloise

Le député cdH Christophe De Beukelaer déplore cette situation.

EdA Mathieu Golinvaux

L’opposition au parlement bruxellois a dénoncé vendredi la gestion budgétaire de la Région, une nouvelle fois pointée du doigt dans un rapport très critique de la Cour des comptes sur le compte général 2020, publié la semaine dernière.

« Est-il possible de laisser cet amateurisme continuer? Un scandale. Dans n’importe quel pays cette situation serait traitée avec la gravité qu’elle exige, mais en Belgique et en Région bruxelloise, on fait comme si de rien n’était », a affirmé dans un tweet le président du MR, Georges-Louis Bouchez.

Le ministre bruxellois du Budget, le libéral flamand Sven Gatz, avait souligné plus tôt en matinée que ses services travaillaient depuis six mois à cette situation « inacceptable », dans le cadre du plan ‘Optiris’, afin d’améliorer les synergies et s’assurer de recevoir « les bons chiffres au bon moment ».

« Comment voulez-vous que nous, parlementaires de la commission Finances, puissions avoir confiance dans les tableaux qui nous sont présentés et faire un travail sérieux d’analyse si même la Cour des comptes baisse les bras face à un tel amateurisme? », a pour sa part déploré le député cdH Christophe De Beukelaer.

La Cour s’est en effet abstenue d’émettre une opinion sur le compte général 2020 de l’entité régionale, en raison d’incertitudes sur les recettes et les créances fiscales enregistrées. L’an dernier, le compte général 2019 avait reçu une opinion défavorable de l’institution de contrôle indépendante.

M. De Beukelaer s’inquiète en outre de la forte augmentation de la dette, qui établit le ratio d’endettement à 179,3% pour l’exercice 2020. Le ministre Gatz assure quant à lui qu’il s’agit d’un risque calculé compte tenu de la faiblesse des taux d’intérêt et rappelle l’impact de la pandémie sur les finances publiques. « Un endettement est normal en temps de crise, mais le problème est qu’il est structurel, gigantesque et que le gouvernement ne propose aucune vision pour en sortir », critique M. De Beukelaer.

Le cdH demandera des explications au ministre mercredi en plénière. Il réclame aussi que les documents budgétaires qui seront envoyés dans quelques jours soient accompagnés d’une note expliquant comment les erreurs du compte 2020 ont été corrigées.

Pour la N-VA, la cheffe de groupe Cieltje Van Achter a dénoncé « la responsabilité des ministres Open Vld, qui ont la compétence du budget depuis 20 ans » en Région bruxelloise. « Le ministre Gatz maintient que le budget serait en équilibre en 2024, mais qui le croit encore? », s’est-elle interrogé.

À l’extrême gauche, la députée Françoise De Smedt (PTB) met l’accent sur les critiques de la Cour des comptes concernant l’utilisation de voitures de fonction par des organismes régionaux. « Nous le dénoncions déjà en 2020, et ça continue! Le gouvernement bruxellois n’hésite pas à vouloir faire payer les travailleurs (taxe kilométrique par exemple), mais il fait des arrangements entre amis avec de l’argent public », a-t-elle dénoncé sur Twitter.

« Il s’agit d’un groupe relativement restreint de fonctionnaires », avait répondu le ministre Gatz, précisant qu’il souhaitait à l’avenir « établir des critères d’attribution équilibrés ».

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages