Manifestation en Jamaïque contre la visite de William et Kate

Des manifestants se sont rassemblés mardi devant la représentation britannique à Kingston pour protester contre la visite du prince William et de son épouse Kate en Jamaïque, à l’occasion du jubilé de la reine Elizabeth II qui célèbre en 2022 ses 70 ans de règne. 

• À lire aussi: La duchesse Kate entame une rare visite en solo au Danemark

• À lire aussi: PHOTOS | De nouveaux portraits de Kate Middleton pour ses 40 ans

• À lire aussi: VIDÉO | Kate Middleton joue du piano en public pour la première fois

Les protestataires réclamaient que la monarchie, ancienne puissance coloniale, paie des compensations et s’excuse pour son rôle dans le commerce d’esclaves qui a amené des centaines de milliers d’Africains sur l’ile pour travailler dans des conditions inhumaines.

«Je suis là pour représenter mes ancêtres qui sont morts esclaves et ont été tués par l’oppression des Blancs», a affirmé Clement «Jawari» Deslandes, qui manifestait depuis la matinée, avant l’arrivée du couple princier.

Il a expliqué avoir ressenti comme une insulte à ses ancêtres le fait qu’«un membre de la royauté vienne ici sans se soucier de rien, sans ressentir de remords». 

«Ils ont ce privilège de la noblesse», a-t-il lancé. «Ils peuvent arriver ici et on doit leur dérouler le tapis rouge. Cette époque est révolue», a-t-il assuré.

La tournée de William et Kate aux Caraïbes a déjà connu un raté avec l’annulation la semaine dernière de la première étape dans un village du Belize, à cause d’un conflit entre la population locale et une organisation caritative dont William est le parrain.

La visite du duc et de la duchesse de Cambridge, qui doivent se rendre ensuite aux Bahamas, intervient au moment où des voix s’élèvent en Jamaïque pour suivre l’exemple de la Barbade, devenue une république en 2021.

La Jamaïque, colonisée par les Espagnols après l’arrivée de Christophe Colomb, est passée en 1655 sous le joug de la couronne britannique qui a utilisé l’esclavage pour développer l’économie de l’ile.

Devenue indépendante en 1962, l’ile reste une monarchie parlementaire dont la cheffe d’État est la reine Elizabeth II d’Angleterre.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages