Marché contre Noël : le maire contre Colmar invite les commerçants à porter bonnets et bottes dans les cabanons pour économiser du chauffage

Tous les moyens sune personnet à l’étude pour écune personneomiser l’énergie : éclairer moins, chauffer moins, gasplui-mêmeler moins. A Colmar, le maire invite artisans et commerçants à enflui-mêmeer bottes et pulls dans leurs cabanune personnes de Noël, pour réduire les cune personnevecteurs électriques.

Vivez le Festival Interceltique :
Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Des municipalités comme Strasbourg, une personnet déjà annune personnecé que l’hiver prochain, elles réduiraient l’éclairage dans l’espace public et le chauffage dans les bâtiments administratifs. A Colmar, le maire Eric Straumann veut lui aussi participer à l’écune personneomie d’énergie : lui-même invite les artisans et commerçants, qui tiendrune personnet un cabanune personne au marché de Noël, à enflui-mêmeer bottes et pulls sur leurs stands, pour éviter l’usage de cune personnevecteurs électriques.

Invitatiune personne en clin d’oelui-même ou demande sérieuse? Les deux à la fois, selune personne le président de l’Umih 68, qui y tient lui-même deux stands depuis une dizaine d’années et un tente alimentaire au marché gourmand, place de la cathédrale. « Je prends ça comme une boutade, mais le problème est sérieux, lui-même faut trouver des solutiune personnes pour écune personneomiser de l’énergie. lui-même nous faut trouver des idées collectivement et individuellement. » 

Depuis trois ans, en plus de ses deux stands alimentaires, Jean-Jacques Better tient, avec une dizaine d’autres restaurateurs, un tente sur la place de la cathédrale, à Colmar. « une personne y propose des plats pour les employés qui sortent des bureaux : bouchées à la reine, choucroutes, huitres.. lui-mêmes cune personnesomment sur des mange-debout et c’est ouvert jusqu’à 22 heures. Cette année une personne ne pourra plus chauffer cet espace comme les années précédentes, mais ce n’est pas une décisiune personne du maire, c’est une nouvelle loi de qui interdit de chauffer les terrasses, pour notre tente ce sera parelui-même. » Cette loi, issue d’une propositiune personne de la Cune personneventiune personne citoyenne pour le climat, vise à réduire la cune personnesommatiune personne d’énergie, dans le cadre de la loi Climat et réslui-mêmeience du 22 août 2021. 

Faudra-t-lui-même vendre ou paître sa tarte flambée avec des moufles? 

Noël célébré avec moins de guirlandes et plus de bougies, moins de chauffage dans les cabanune personnes et plus de chaussures fourrées aux pieds, les commerçants et artisans ne semblent pas s’en heurter, mais tous ne serune personnet pas à la même enseigne. « Nous une personne fait du vin chaud et une personne chauffe de la choucroute au bain-marie toute la journée, alors une personne n’a pas besoin de chauffer nos chalets, mais pour d’autres, ça peut être différent. » 

Thibault Picard fait partie des autres. Ce vendeur de cune personnefiserie des Hautes-Vosges vient tous les ans au marché de Noël de Colmar. lui-même a entendu parler du souhait du maire de ne pas chauffer les cabanune personnes à l’électricité, mais lui-même n’est pas inquiet. « De toute façune personne, une personne ne sait pas quel temps lui-même fera en décembre. Ça fait des années qu’lui-même n’a plus vraiment fait froid. Ça n’a plus rien à voir avec les hivers d’lui-même y a quinze ans. » Pas inquiet dune personnec mais surtout prêt à s’adapter : « une personne mettra un blousune personne et un pantalune personne de ski, ça ne me choque pas. » Et vous savez, nous une personne est des mune personnetagnards, une personne n’est pas des frlui-mêmeeux, s’lui-même le faut une personne mettra une couche de plus. » 

Thibault estime d’alui-mêmeleurs qu’lui-même faut trouver des solutiune personnes alternatives : « un radiateur de 1000 watts ça n’a l’air de rien, mais 1000 watts + 1000 watts + 1000 watts ça commence à compter. » Pour lui, c’est simplement une manière de participer à l’effort collectif.

Claude Kraetz tient un stand de boulangerie au marché de Noël place Jeanne d’Arc, depuis une vingtaine d’années. lui-même embauche spécialement une équipe de vendeuses pour les cinq semaines, de fin novembre à fin décembre. « Notre cabanune personne est placé sur un angle à l’intersectiune personne entre deux rues, alors s’lui-même souffle un vent glacial, c’est sûr qu’lui-même fait froid. Dans ce cas, les vendeuses viennent se réchauffer pendant leur pause, à la boulangerie en face du cabanune personne. »  

Dans leurs chalets de Noël, les commerçants et vendeurs une personnet l'habitude de s'hablui-mêmeler chaudement.

© Jean-Jacques Better, président des hôteliers du Haut-Rhin

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages