marijuana, ecstasy, cocaïne… le beau coup de filet de la police (Namur)

La police de Namur a saisi une importante quantité de stupéfiants (image d’illustration).

Les enquêteurs du service Enquêtes et Recherches de Namur ont mis la main sur des vendeurs de stupéfiants aux abords du Square Léopold, dans les rues Rogier et Borgnet. Trois personnes ont été placées sous mandat d’arrêt.

Dans la continuité des importantes actions de sécurisation organisées ces dernières semaines dans le quartier de la gare de Namur, une nouvelle opération d’envergure s’est déroulée ce 9 décembre 2021 dans le quartier du Square Léopold, indique un communiqué de la police de Namur et du procureur du roi, Vincent Macq.

Les enquêteurs du service Enquêtes & Recherches menaient une enquête judiciaire depuis plusieurs semaines dans le cadre d’un trafic de stupéfiants organisé aux abords du Square Léopold, dans les rues Rogier et Borgnet.

Cette opération policière a sollicité l’appui de nombreux membres du personnel de la Zone de Police (Service Enquêtes & Recherches; Groupe d’Interventions Spéciales; Service Intervention – Police-Secours; Service d’Appui canin.) mais également le renfort de services fédéraux (CIK et Appui canin stupéfiants).

Au total, ce sont plus de 40 policiers qui ont participé activement à cinq perquisitions (dont quatre simultanées) afin d’interpeller le suspect principal et plusieurs personnes impliquées à différents niveaux dans ces faits de vente ou présentation à la vente de produits stupéfiants.

Lors de cette opération, de nombreux éléments matériels ont été découverts et saisis au cours des perquisitions: Pilules d’XTC (ecstasy); cocaïne, marijuana, argent liquide.

Sept personnes ont été privées de liberté et trois ont été placées sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction en charge du dossier.

Le trafic de stupéfiants est souvent lié à d’autres phénomènes criminels tels que les vols et agressions et participe activement au sentiment d’insécurité de la population. C’est la raison pour laquelle la lutte contre ce phénomène est et restera une priorité pour les divers services de la Zone de Police ainsi que pour ses autorités judiciaire et administrative.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages