Mort d’un journaliste français en Ukraine

Le gouverneur de la région de Louhansk (dans l’est de l’Ukraine) a annoncé lundi 30 mai la mort d’un journaliste français. Il aurait été tué alors qu’il était en train d’évacuer la site de Severodonetsk et Lyssytchansk, deux des dernières villes de la région sous contrôle ukrainien. Âgée d’une trentaine d’années, la victime serait un journaliste reporter d’image (JRI), pigiste pour une chaîne d’information française.

→ LES FAITS. Guerre en Ukraine, jour 96 : ministre française à Kiev, attentat dans le Sud occupé

Selon le ministère des affaires étrangères français, des vérifications sont en cours pour identifier la victime. Les faits seraient survenus lors d’une évacuation de civils. « Aujourd’hui, notre véhicule d’évacuation blindé a été utilisé pour récupérer dix personnes de la région et a essuyé des tirs ennemis », a expliqué le gouverneur sur son compte Telegram.

Tirs sur un véhicule blindé

D’après l’association Reporters sans frontières (RSF), le journaliste français aurait été tué sur la route entre Lyssytchansk et Bakhmut, âprement disputée par les armées russe et ukrainienne. « L’armée russe aurait tiré sur le véhicule d’évacuation où se trouvait le journaliste et le tir a percé le blindage. Notre confrère a été touché au cou », a précisé sur Twitter le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire.

À lire aussiGuerre en Ukraine : combien de journalistes ont été tués lors des précédents conflits en Europe ?

« Dans l’attente d’une confirmation par les autorités françaises, nous sommes en contact avec les dirigeants de son média. Nous nous renseignons sur la situation de son collègue qui constituait un binôme avec lui », a précisé l’association.

La région de Louhansk est presque totalement passée sous le contrôle de l’armée russe. Les villes de Severodonetsk et de Lyssytchansk sont sous le feu nourri de l’artillerie de Moscou. Des soldats russes sont entrés dans le nord et le sud-est de Severodonetsk, sans parvenir à prendre le contrôle de la ville.

Deuxième journaliste français tué

Avant lui, six journalistes et un collaborateur des médias auraient été tués selon le dernier décompte de Reporters sans frontières, depuis le début du conflit. Parmi eux figure le reporter franco-irlandais Pierre Zakrzewski, caméraman pour Fox News.

Ce dernier est décédé en mars dernier, à Kiev, en même temps que sa consœur ukrainienne Oleksandra Kuvshynova lors d’une attaque dirigée contre à eux véhicule. Une enquête pour « crimes de guerre » a été ouverte en France par le parquet national antiterroriste.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages