OHL fait redescendre l’Union Saint-Gilloise de son petit nuage (Bruxelles)

Les Unionistes ont gaspillé une belle opportunité de conforter leur avance au classement.

belga

OHL crée la sensation en s’imposant chez le leader après avoir réalisé un match parfait.

Qui aurait cru cela? Que l’Union perde, devant ses supporters, après six victoires d’affilée dont un succès sans appel de 1-7 à la Diaz Arena d’Ostende dimanche dernier. Ce petit exploit, c’est OHL (NdlR : douzième au classement avant la rencontre) qui est venu le créer, à Saint-Gilles, après avoir subi deux défaites de rang contre Genk puis Seraing.

« Immédiatement après la rencontre à Ostende, j’ai dit au groupe qu’il s’agissait d’une victoire dangereuse. Le risque est de croire que rien ne peut nous arriver et de tomber dans un manque d’humilité et de simplicité. Il faut juste trouver le bon équilibre entre le plaisir et l’euphorie », avait expliqué l’entraîneur de la Butte en préfaçant cette partie face à Louvain. Il ne s’est d’ailleurs pas trop loupé dans ses propos!

Dès l’entame de la partie, les Louvanistes n’ont pas lésiné dans les efforts afin de tenter de faire déjouer le leader unioniste. Avec un gros travail, réalisé sans relâche, et une petite dose de réussite, les hommes de Marc Brys créaient la sensation en marquant le premier but de la partie sur une petite partie de billard dans les seize mètres.

Les Universitaires mettaient même un coup de clim’au stade Joseph Marien en faisant le break juste avant que les 22 acteurs ne rentrent aux vestiaires (0-2, 40e).

Louvain ou la bête noire des gros poissons

À la pause, Felice Mazzù a dû remettre les pendules à l’heure auprès de ses gars. Il fallait assurément apporter autre chose sur la pelouse pour renverser Louvain et son avance confortable au marquoir.

Pour ce faire, l’entraîneur de la Butte, confronté au même scénario face à Seraing il y a quelques semaines, faisait monter Kaoru Mitoma pour apporter le feu dans la défense emmenée par Sébastien Dewaest.

Cela fut directement payant! C’est d’ailleurs avec des meilleures intentions que les Jaune et Bleu montaient sur la pelouse. Finies les approximations, finis le manque de mordant et de justesses dont ils faisaient preuve par moments avant la pause.

Le feu follet Japonais inscrivait le but de l’espoir d’une splendide reprise de volée et la folie unioniste rejaillissait dans les travées du Parc Duden (1-2, 50e). Mais ce ne fut pas le cas pour très longtemps… Le capitaine d’OHL, Xavier Mercier, venait sceller le sort de la rencontre à peu après l’heure de jeu via une contre-attaque rondement menée (1-3, 66e).

Avec ce résultat canon sur la pelouse du premier de Pro League, les Universitaires ont prouvé qu’ils étaient bien la bête noire des gros poissons du championnat.

Après avoir accroché Charleroi, l’Antwerp, Bruges, le Standard ou Anderlecht, les Brabançons flamands se payaient le scalp de l’équipe sensation de ce début de saison.

Malgré ce mauvais résultat qui vient faire redescendre les Saint-Gillois de leur petit nuage, le matricule 10 conservera, quoi qu’il arrive, sa position de leader à l’issue de cette seizième journée de D1A.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages