Omicron: l’Angleterre met fin aux dures restrictions sur les arrivées de 11 pays d’Afrique

LONDRES | L’Angleterre va mettre fin aux très strictes restrictions imposées aux arrivées depuis 11 pays africains, dont l’Afrique du Sud et le Nigeria, qui avaient été décidées pour lutter contre la propagation du variant Omicron, a annoncé mardi le ministre britannique de la Santé. 

• À lire aussi: Les pays d’Afrique où la COVID-19 flambe depuis Omicron

• À lire aussi: Omicron: la transmission communautaire est commencée, selon Tam

Jusqu’à présent, parmi les voyageurs en provenance de ces 11 pays figurant sur la « liste rouge » britannique, seuls étaient acceptés les résidents britanniques ou les personnes de nationalité britannique ou irlandaise. 

À leur arrivée, ils devaient effectuer une quarantaine de onze nuits dans un hôtel à leurs frais pour un coût de 2285 livres sterling (près de 2700 euros) pour une personne seule.

À partir de 04H00 (GMT et locales) mercredi, ces onze pays ne figureront plus sur la « liste rouge », a annoncé le ministre de la Santé Sajid Javid au Parlement.

Il a expliqué que cette mesure est « maintenant moins efficace pour ralentir l’incursion d’Omicron depuis l’étranger », car ce variant circule désormais très largement sur le sol britannique et est en passe d’y devenir dominant.

Le ministre des Transports, Grant Shapps, a précisé sur Twitter que toutes les autres mesures de dépistage restaient en place, dont la nécessité pour les voyageurs même entièrement vaccinés de réaliser un test avant d’entrer en Angleterre puis deux jours après leur arrivée et de rester isolés dans l’attente des résultats. 

Pour Tim Alderslade, directeur général de l’organisme Airlines UK, cette annonce « est tout à fait logique mais ne va pas assez loin ». 

« Ce sont les tests qui dissuadent de voyager, pas la liste rouge (qui est) relativement limitée », a-t-il fait valoir.

Afin de limiter la propagation d’Omicron au Royaume-Uni, un des pays d’Europe les plus touchés par la pandémie avec presque 146 500 morts, Boris Johnson a annoncé de nouvelles restrictions qui sont soumises au vote des députés mardi après-midi.

Parmi ces mesures, le port du masque en intérieur, des dépistages quotidiens pour les cas contact, ou le pass sanitaire obligatoire en boite de nuit ou pour certains grands événements.

La campagne de rappel vaccinal a été fortement accélérée, avec pour objectif de proposer une troisième dose de vaccin contre la COVID-19 à tous les adultes d’ici fin décembre, soit un mois plus tôt qu’initialement prévu.

À voir aussi

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages