« On doit ralentir la floraison des azalées » (vidéo) (Bruxelles)

Comme chaque année, les serres du Domaine royal de Laeken seront prochainement ouvertes au public. Avec la météo clémente de ces derniers jours, les jardiniers doivent ralentir la floraison de certaines espèces.

Au domaine royal de Laeken, parc et serres plus que centenaires, le travail ne manque pas pour la quarantaine de jardiniers. Sous la houlette du nouveau régisseur, Jean-Yves André, les équipes travaillent d’arrache-pied pour que tout soit prêt dans 3 semaines. Comme chaque année, dès la mi-avril, des milliers de passionnés de patrimoine, de nature, viendront visiter ce véritable joyau.

Visite des serres royales de Laeken.

© Jacques Duchateau

«On refait tout à l’identique»

Et cette année, il y aura même des nouveautés avec la remise en état de certains espaces. Jean-Yves André: « Au Domaine de Laeken, il n’y a pas de révolution. On refait toujours à l’identique. On remet à neuf avec de nouveaux plans. On fait vivre le legs de Léopold II. C’est la vocation de la Donation royale, elle a pour objectif principal d’entretenir les domaines qui lui ont été légués ».

Plus loin dans le parc, une équipe est aux petits soins pour un arbre exotique originaire du Japon. Un travail minutieux.

Reportage dans notre vidéo en tête de cet article.

Visite des serres royales de Laeken – 2022 © Jacques Duchateau

© Jacques Duchateau

Des azalées pas encore en fleurs

« Les azalées ne sont pas encore en fleurs et on espère qu’elles ne le seront pas avant 3 semaines ». Parce que la floraison de ces plantes est très courte, il faut viser jute pour qu’elles soient en fleurs au moment de la visite du public. Alors il faut parfois jouer un peu, tricher, aérer et refroidir les serres si l’ensoleillement est trop abondant (comme cette année). Ou au contraire, chauffer les serres pour favoriser l’éclosion, comme cela a pu déjà arriver par le passé.

Les azalées ne sont pas encore en fleurs mais il faut les ralentir.

© Jacques Duchateau

Mais justement, le chauffage et l’arrosage de telles installations représentent-ils un coût exorbitant? « Plus maintenant, précise Jean-Yves André. Au niveau eau, nous sommes autonomes grâce à un système de tuyaux qui fait remonter l’eau du canal et des étangs. Pour le chauffage, depuis un an, nous récupérons la chaleur de l’incinérateur de Neder-over-Heembeek. Ce qui nous permet d’économiser 500 000 litres de mazout par an. Cette année, à part pour leur entretien, les chaudières n’ont pas été allumées. »

Les serres royales de Laeken seront ouvertes au public du 15 avril au 8 mai. Deux promenades sont proposées: une longue (2 h 30) et une courte (1 h 30).

Visite des serres royales de Laeken.

© Jacques Duchateau

Les billets peuvent être achetés uniquement sur le site internet des serres de Laeken. Accès par les grilles avenue du Parc royal, à Laeken.

Visite des serres royales de Laeken.

© Jacques Duchateau

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages