Ottawa déconseille les voyages non essentiels en Ukraine

Le gouvernement fédéral demande aux Canadiens d’éviter les voyages non essentiels en Ukraine, en raison «des agressions actuelles de la Russie» et de son déploiement militaire dans le pays et les environs. 

• À lire aussi: La paix en Ukraine: ça se décide d’ici mars

• À lire aussi: Cyberattaque: l’Ukraine accuse la Russie et dit avoir des «preuves»

• À lire aussi: On se rapproche d’une guerre en Ukraine

Le gouvernement exhorte également les Canadiens à éviter tout voyage en Crimée, y compris les transits par les aéroports de Sébastopol et de Simferopol.

«Le Canada ne reconnaît pas le contrôle de la Russie sur la Crimée. Notre capacité de fournir une assistance consulaire aux Canadiens qui se trouvent en Crimée est extrêmement limitée», lit-on sur le site du gouvernement.

Le même conseil est donné quant aux zones non contrôlées par le gouvernement et les environs (ZNCG) et à la zone située à moins de 20 km de la ligne de contact des zones contrôlées par le gouvernement (ZCG) des oblasts de Donetsk et de Louhansk, en raison du conflit armé et des bombardements occasionnels qui se déroulent dans cette région.

La ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, doit se rendre à Kiev dimanche pour y rencontrer plusieurs de ses homologues européens et «réaffirmer le soutien inébranlable du Canada à la souveraineté de l’Ukraine et à son intégrité territoriale», lisait-on dans un communiqué samedi.

«Le regroupement de troupes et d’équipement russes en Ukraine et dans les environs met en péril la sécurité de toute la région. Il faut dissuader la Russie de poursuivre ces actions agressives. Le Canada travaillera avec ses partenaires internationaux pour faire respecter l’ordre international fondé sur des règles et préserver les droits de la personne et la dignité des Ukrainiens», a déclaré Mme Joly.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages