Paris condamne la décision d’interdire l’école aux filles en Afghanistan

La France «condamne» la décision «consternante» des talibans d’interdire les écoles secondaires aux filles, «qui contredit leurs engagements publics», a déclaré jeudi son ministère des Affaires étrangères.

• À lire aussi: Sitôt rouvertes, sitôt fermées: les filles afghanes subitement privées d’école par les talibans

C’est «une violation des obligations de la Convention relative aux droits de l’enfant, que l’Afghanistan a ratifiée», a déclaré la porte-parole du ministère dans un communiqué.

Les talibans au pouvoir en Afghanistan depuis août 2021 sont revenus mercredi sur leur décision de permettre aux filles d’étudier dans les collèges et lycées, quelques heures à peine après la réouverture qui avait été annoncée de longue date.

L’annonce a eu lieu alors que de nombreuses élèves étaient déjà revenues en cours dans le secondaire.

Le ministère de l’Éducation n’a fourni aucune explication claire, alors même que les responsables avaient organisé une cérémonie dans la capitale pour marquer le début de la nouvelle année scolaire.

En sept mois de gouvernance, les talibans ont imposé une multitude de restrictions aux femmes. Elles sont exclues de nombreux emplois publics, contrôlées sur la façon de s’habiller et interdites de voyager seules en dehors de leur ville.

La décision de mercredi a été condamnée par l’ONU et les États-Unis notamment, qui ont dénoncé «une trahison des engagements publics donnés par les dirigeants talibans au peuple afghan et à la communauté internationale».

  • Écoutez l’entrevue de Benoit Dutrizac avec Michèle Ouimet sur QUB Radio :

À voir aussi  

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages