pas d’intervention de tiers, selon l’autopsie (Bruxelles)

Après avoir été informé des faits, le parquet avait aussi ordonné la saisie des images de vidéosurveillance et le passage du laboratoire de la police judiciaire fédérale.

pict rider – stock.adobe.com

Concernant la personne décédée lundi lors de son incarcération dans des cellules de la police locale de Bruxelles-Ixelles, situées dans le bâtiment de la police judiciaire fédérale de Bruxelles de la rue Royale, les conclusions provisoires de l’autopsie réalisée mercredi excluent toute intervention d’un tiers, a indiqué jeudi le parquet de Bruxelles.

Ce dernier a requis un expert en toxicologie afin de procéder à des analyses toxicologiques des prélèvements effectués lors de l’autopsie. L’enquête suit son cours.

Après avoir été informé des faits, le parquet avait aussi ordonné la saisie des images de vidéosurveillance et le passage du laboratoire de la police judiciaire fédérale.

La personne décédée a été incarcérée dimanche, à la suite d’une arrestation par la police locale de Bruxelles-Ixelles. « La victime avait vu un médecin avant d’être écrouée », a précisé le parquet de Bruxelles, selon les informations qui lui ont été transmises. « Ce dernier avait attesté qu’elle ne nécessitait plus de recevoir de soins médicaux et qu’elle pouvait être placée en cellule ».

Les services de police responsables des cellules déclarent s’être inquiétés lundi vers 14h00 de l’état de la personne. Ils ont alors appelé directement une ambulance. À leur arrivée, les secouristes ont commencé un massage cardiaque. Ils ont aussi fait appel à un SMUR (Service mobile d’urgence et de réanimation), qui a constaté le décès vers 15h00.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages