pensons la ville comme un habitat »

L’urbanisme bruxellois doit prendre un virage définitif après le covid. et en finir avec la « schuitenisation » ornementale. C’est ce que plaident les députés bruxellois Écolo Isabelle Pauthier et John Pitseys. Ils balisent l’année 2022 alors que 4 PAD sont repartis pour une 2e enquête publique et que le RRU va être relifté.

Suivre @JulienRENSONNET

« La ville doit se construire avec les Bruxellois et pour les Bruxellois ».

John Pitseys donne l’impression d’enfoncer des portes ouvertes. Mais selon le député Écolo bruxellois, « cette volonté n’a rien d’une bouffonnerie ». C’est pour nous en convaincre que lui et sa collègue Isabelle Pauthier ont accordé à L’Avenir une longue interview sur les priorités urbanistiques des verts bruxellois en 2022 (*).

« Bruxelles est restée trop longtemps un instrument de développement au service de la Belgique ». Pitseys remonte le temps. « Jusqu’il y a une vingtaine d’années encore, l’idée qui sous-tendait son aménagement du territoire, c’était qu’une ville qui se porte bien, c’est une ville qui croît ». Résultats: « On gagne sur les espaces disponibles pour bâtir du bureau. Bruxelles est une ville-navette pour les navetteurs, une ville ornementale. On verdit les façades au lieu de penser à la biodiversité ». Et d’user d’un néologisme se référant à la BD des années 80: « On peut appeler ça la “schuitenisation” de l’aménagement du territoire, qu’on rend agréable à l’œil ».

Jusqu’il y a 20 ans, Bruxelles était une ville-navette pour les navetteurs, une ville ornementale. On verdit les façades au lieu de penser à la biodiversité: c’est la “schuitenisation” de l’aménagement du territoire

Dans ses BD du cycle des Cités Obscures, François Schuiten use énormément de l’ornementation pour verdir ses villes. Comme sur ce mur vert du parlement bruxellois. Ce qui amuse assez les députés Écolo Isabelle Pauthier et John Pitseys.

ÉdA – Julien RENSONNET

Bien sûr, les Bruxellois n’ont pas attendu le covid pour bouder cet urbanisme passéiste. Les contestations de plus en plus fréquentes, notamment concernant les fameux PAD redessinant les quartiers en développement, se multiplient depuis quelques années. La déclaration de politique régionale de 2019 en atteste, promettant désormais « une ville polycentrique, de proximité, à l’échelle des quartiers ». Une évolution. Dans les discussions à venir sur les nouvelles balises urbanistiques (*), Pitseys appuie donc pour « un débat parlementaire à la hauteur des ambitions. Il faut tourner le dos à un Bruxelles Monopoly et dortoir pour penser la ville comme un habitat ». D’autant, note Pauthier, que « la crise est un facteur d’opportunité. Car si on suivait la tendance lourde de la planification d’avant-covid, on restait sur la logique de densification et de multiplication des bureaux ». Et de rappeler que le PAD Loi prévoyait 14 tours, dont une majeure de 90.000m2 et 1000 places de parking.

Bégonias

Or, on sait maintenant que le télétravail deviendra structurel. Preuve: la Commission Européenne a bridé sa mégalomanie. « La crise pousse le public à interroger le lien entre pandémie et dégradation de l’environnement. Sans oublier les inondations. Ça fait réfléchir. La biodiversité qui s’effondre, ce n’est pas uniquement les ours polaires sur la banquise, c’est aussi les moineaux en ville. Tout ça, c’est l’opportunité de reconsidérer les PAD conçus quand Bruxelles gagnait 10.000 habitants par an. Alors qu’en 2021, on a stagné à 1700 ». Et d’élargir la brèche. « 40.000 personnes quittent Bruxelles chaque année. Les premières causes sont archiconnues: le bruit, la pollution, la promiscuité, le manque de verdure, d’infrastructures pour les enfants ».

40.000 personnes quittent Bruxelles chaque année. Les causes sont archiconnues: bruit, pollution, promiscuité, manque de verdure, d’infrastructures pour les enfants.

Pour les députés Écolo, les PAD Midi, Casernes, Loi et Josaphat doivent incarner une vision «polycentrée» de la ville.

perspective.brussels – AUC-NFA-EGIS – BUUR

Les verts veulent donc voir « le bâti adapté au télétravail ». Pitseys: « Le temps où on passe 2h par jour à son domicile, c’est fini. Il faut modifier notre conception du bureau, mais aussi du logement. Si on densifie, il faut des terrasses, des accès au vert, des parkings mutualisés. Le temps où on reste 2h par jour à son domicile, c’est fini. La ville doit passer d’un espace où on consomme à un espace où on vit. Elle doit avoir plusieurs centres, avec des crèches, des toilettes publiques, des distributeurs, des espaces verts ou il n’y a pas que des bégonias… » C’est le « pour » du postulat de départ. Pauthier: « En 2022, il faut des logements où on ne crève pas de chaud en été et on ne surconsomme pas d’énergie en hiver ».

Le changement serait en route. « Écolo a permis que les PAD en ballottage repartent pour une 2e enquête publique. Faut pas croire que ça arrange les promoteurs! », rappelle Pauthier, qui cite les PAD Mediapark, Midi, Loi et le très contesté Josaphat, sur la friche du même nom. « Ceci dit, les PAD sont un bon outil. Ils impliquent un élargissement d’échelle. La Région en avait besoin pour protéger les fonctions faibles de chaque zone prioritaire: logement, services et production. C’est aussi un enjeu de justice sociale entre 1re et 2e couronnes ». Son collègue tacle: « Contrairement au MR qui veut garder les talents en ville dans une bulle urbaine en forme de parc d’attractions pour les élites, Écolo pense qu’il faut concevoir une ville inclusive. Les métiers de la distribution, des transports, des soins de santé, ceux qu’on a applaudis pendant la crise, doivent s’y plaire ». Et en avoir les moyens.

Contrairement au MR qui veut garder les talents en ville dans une bulle en forme de parc d’attractions pour les élites, Écolo pense qu’il faut concevoir une ville inclusive.

Pour y arriver, Écolo veut faire confiance à la concertation et à la participation. C’est le « par » de son postulat. Mais justement, ne sont-ce pas toujours les élites qui se prêtent au jeu des affichettes rouges? « Les objections citoyennes ne vont pas toujours dans le sens du plan A », nuance Pitseys. « Les enquêtes publiques, il faut les prendre au sérieux: accepter que le citoyen ne soit pas là uniquement pour exprimer son ressenti, mais influer sur le projet. Ce n’est pas que de la pédagogie ». Reste qu’on a souvent l’impression d’une concertation trop tardive, entérinant pour la forme des plans déjà goupillés entre autorités, administrations et promoteurs. « Il faut réviser la gouvernance », acquiesce Pauthier. « La participation n’est ni un partenariat, ni une confrontation permanente ».

Le PAD Reyers et son projet de Mediapark ont dû intégrer plus de verdure après une levée de boucliers contre une première version trop timide.

Perspective. brussels/ Leclercq Associés

Mais des combats se gagnent. Isabelle Pauthier l’a prouvé pendant 20 ans à la tête de l’ARAU. « Le Bruxellois n’a plus cette vision ornementale de sa ville. Et avec les réseaux sociaux, on démonte un projet en quelques minutes. On ne reviendra pas en arrière ». Pitseys: « Vivre dans un monde où la chaussée de Haecht devient sens unique, ça me semblait plus fou que de voir l’humain marcher sur Mars ».

Les enquêtes publiques, il faut les prendre au sérieux: accepter que le citoyen ne soit pas là uniquement pour exprimer son ressenti, mais influer sur le projet.

(*) Les réflexions de John Pitseys et Isabelle Pauthier doivent être lues dans le contexte de la réforme en cours du CoBAT (Code Bruxellois de l’Aménagement du Territoire, qui définit les règles urbanistiques dans la région bruxelloise entre autres via les PRAS, PPAS et les très contestés PAD), et principalement celle du RRU (Règlement Régional d’Urbanisme). Le futur RRU, ou « Plan Good Living » vient de recevoir un avis d’une commission d’experts composé d’architectes, urbanistes et promoteurs, accompagnés par l’administration publique Urban. Brussels et le cabinet du secrétaire d’État à l’Urbanisme Pascal Smet. Ce rapport est daté d’octobre 2021.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages