[PHOTOS] Présidentielle française: plusieurs heures d’attente pour voter au Palais des congrès

Des milliers de Français désireux de voter au premier tour de l’élection présidentielle française ont dû prendre leur mal en patience, samedi, en poireautant pendant des heures à l’extérieur du palais des congrès à Montréal.

• À lire aussi: Présidentielle française: fin de campagne à haut suspense

Selon le Consulat de France à Montréal, le temps d’attente avoisinait deux heures et demie pour les gens arrivant sur place à midi.

Or, les temps d’attente, mis à jour toutes les heures, seraient sous-estimés selon des témoignages recueillis par l’Agence QMI, des électeurs ayant témoigné être à l’extérieur du Palais des congrès depuis plus de deux heures, tout en étant toujours loin du moment où ils pourront déposer leur bulletin de vote. 

Plusieurs internautes se sont aussi tournés vers les réseaux sociaux pour critiquer l’organisation du vote par le consulat de France, en déplorant les délais, mais aussi le manque de personnel pour organiser les files d’attente qui faisaient plus d’une fois le tour du Palais des congrès, suscitant ainsi une certaine confusion pour les gens qui arrivaient sur place. 

Ces ratés ne sont pas sans rappeler les longues files d’attente de plusieurs qui avaient été observés au consulat il y a cinq ans, lors de la précédente élection. 

Selon le consulat de France, un peu plus de 67 000 Français sont inscrits sur la liste électorale à Montréal.

«Guignol»

Même si elle vit aux États-Unis depuis plus de 25 ans, Nathalie Depastas n’aurait manqué ce rendez-vous électoral pour rien au monde. 

« Je suis intéressée de savoir quel guignol je vais avoir à la tête » du pays, sourit cette spécialiste en médecine orientale, basée dans l’État américain de Virginie. Son choix ce samedi était « évident », assure cette femme à lunettes soucieuse d’élire quelqu’un qui a « les intérêts de la France à cœur ».

Dans l’ambassade de France à Washington, où elle vote, les bulletins aux noms des 12 candidats sont soigneusement alignés.

Après une attente relativement courte, les électeurs sont redirigés vers quatre bureaux différents. Un court passage dans l’isoloir bleu, blanc, rouge, et retentit le traditionnel « a voté ! », déclamé par du personnel de l’ambassade.

Nombre d’électeurs prennent un moment pour photographier le drapeau tricolore qui flotte en cette matinée ensoleillée. La fierté de pouvoir participer à ce grand exercice citoyen, malgré les milliers de kilomètres qui séparent les États-Unis de la France métropolitaine, est palpable. Même si le choix des candidats ne suscite pas toujours un grand enthousiasme.

Frédéric Barassé, chef cuisinier à Washington, expatrié depuis 12 ans, avoue avoir suivi « les convictions de sa famille » en France plutôt que les siennes en glissant son bulletin dans l’urne.

Un autre Français, venu en famille, assure avoir pris sa décision « au moment » où il a voté.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages