Plus de 129 000 cas au Royaume-Uni, un nouveau sommet

Le Royaume-Uni, confronté à une propagation fulgurante du variant Omicron, a enregistré mardi 129 471 cas de COVID-19 supplémentaires en Angleterre et au Pays de Galles, un nouveau record depuis le début de la pandémie. 

• À lire aussi: COVID-19: l’OMS prévoit «un grand nombre» d’hospitalisations, même si Omicron s’avérait moins dangereux

• À lire aussi: Pandémie: près de 8000 vols annulés au week-end de Noël

Le pays, l’un des plus touchés en Europe par la pandémie, a recensé 18 décès supplémentaires en 24H, pour un total de 148 021.

Ces chiffres n’incluent toutefois pas l’Irlande du Nord et l’Écosse, la collecte des données étant perturbée en raison des vacances. Les autorités écossaises ont de leur côté fait état d’un bilan provisoire de 9360 contaminations supplémentaires mardi.

Chaque nation du Royaume-Uni est compétente pour les questions sanitaires.

Le Pays de Galles, l’Irlande du Nord et l’Ecosse ont décrété un durcissement des restrictions après Noël, mais le gouvernement de Boris Johnson, compétent pour l’Angleterre, a décidé de ne pas serrer davantage la vis, s’appuyant notamment sur des études montrant un risque d’hospitalisation plus faible avec le variant Omicron par rapport au Delta dominant jusqu’à récemment.

À voir aussi

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages