Présidentielle française: l’ex-président Sarkozy annonce qu’il votera pour Macron

L’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy, figure tutélaire de la droite en France, a annoncé mardi qu’il voterait au second tour de la présidentielle pour Emmanuel Macron qui «est, en l’état actuel des choses, le seul en situation d’agir», selon lui. 

L’ancien premier ministre socialiste Lionel Jospin a également indiqué qu’il apporterait sa voix au président sortant pour «écarter» la candidate d’extrême droite Marine Le Pen. 

Emmanuel Macron est arrivé en tête dimanche du premier tour de l’élection présidentielle française, avec 27,85 % des suffrages, suivi de Mme Le Pen avec 23,15 % des voix. Les deux candidats s’affronteront lors d’un second tour le 24 avril.

Dans un message sur Facebook, Nicolas Sarkozy justifie notamment son choix par l’«engagement européen clair et sans ambiguïté» d’Emmanuel Macron et estime que ce dernier «a l’expérience nécessaire face à une grave crise internationale plus complexe que jamais», en pleine guerre en Ukraine.

Avant le premier tour, l’ancien chef d’État n’avait pas apporté son soutien à la candidate de droite Valérie Pécresse, au grand dam du parti Les Républicains (LR) qu’il avait créé. Mme Pécresse n’a recueilli que 4,78 % des suffrages au premier tour, une déroute historique pour LR.

Mme Pécresse a déclaré dimanche soir qu’elle voterait «en conscience» pour Emmanuel Macron au second tour face à Marine Le Pen, dont «le projet» conduirait selon elle «le pays à la discorde, à l’impuissance et à la faillite».

Arrivé troisième avec 21,95 % des voix, le candidat de la gauche radicale, Jean-Luc Mélenchon, dont les électeurs sont courtisés par les deux finalistes, a appelé «à ne pas donner une seule voix» à Mme Le Pen.

Les autres candidats de gauche défaits au premier tour, l’écologiste Yannick Jadot, la socialiste Anne Hidalgo et le communiste Fabien Roussel ont aussi tous appelé à voter contre l’extrême droite.

Depuis dimanche, Marine Le Pen n’a reçu le soutien que de son rival d’extrême droite, Éric Zemmour, et du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages