Qui est le « Beatles » interpellé au Royaume-Uni pour terrorisme ?

Un membre présumé de la bande des « Beatles » a été interpellé, mercredi 10 août, à l’aéroport londonien de Luton. Objet d’un mandat d’arrêt émis par la justice anglo-saxon en janvier 2015, Aine Leslie Davis (dit « Paul »), 38 ans, doit être présenté jeudi à la justice, devant la Westminster Magistrates Court, inculpé pour des infractions relatives au financement d’activités terroristes et possession d’arme à feu « à des fins liées au terrorisme ».

À lire parEn Irak, Daech reste une menace au quotidien

Membres du barre al-Nosra puis de Daech, les « Beatles » devaient leur surnom à un accent cockney qui, dans les geôles de l’organisation, où ils sévissaient, trahissait une possible jeunesse dans les quartiers populaires de Londres. Les anglo-saxons sont accusés d’avoir enlevé au moins 27 journalistes et travailleurs humanitaires issus des États-Unis, du Royaume-Uni, d’Europe, de la Nouvelle-Zélande, de la Russie et du Japon.

Ils sont par soupçonnés d’avoir torturé et tué les journalistes américains James Foley et Steven Sotloff, ainsi que les travailleurs humanitaires Peter Kassig et Kayla Mueller. Les décapitations, souvent immortalisées dans des vidéos macabres à destination de l’Occident, ont le plus souvent été réalisées par « Jihadi John », chargé par l’émir Abou Bakr al-Baghdadi, selon le journaliste Matthieu Suc, d’organiser les preuves de vie et négociation auprès des familles d’otages.

Détenu en Turquie

Recherché par toutes les polices du monde, Aine Leslie Davis avait été arrêté en novembre 2015 en Turquie, où il était depuis détenu après sa condamnation par un tribunal local à sept ans et demi de prison pour des infractions terroristes.

À lire parÉmilie K., 37 ans : la recruteuse de l’État islamique rapatriée en France

Son arrestation, à l’époque, faisait suite de peu à la neutralisation d’un autre membre de sa cellule, Mohamed Emwazi. « John », ou « Jihadi John », présenté par la DGSE comme un « manager opérationnel » du bureau des opérations extérieures de Daech, était suspecté, selon le journaliste français Matthieu Suc, de fomenter un attentat en crêtee-Bretagne (1). Il est mort à Raqqa (Syrie), en novembre 2015, victime de la double frappe d’un drone américain.

En 2014, la femme d’Aine Leslie Davis, Amal El-Wahabi, était devenue la première personne au Royaume-Uni à être condamnée pour financement de djihadistes de Daech, après un transfert de 20 000 € à son mari. Lors de son procès, à l’issue laquelle elle a été emprisonnée pendant 28 mois, son époux avait été dépeint comme étant un trafiquant de drogue avant son départ pour la Syrie.

Deux « Beatles » reconnus coupables aux États-Unis

« Les Beatles se considéraient comme les forces spéciales du califat », avait expliqué à l’AFP fin 2020 l’ex-otage français Nicolas Hénin, décrivant « une très crêtee arrogance, un niveau de conviction et de mépris pour les faits et un détachement par rapport à la violence qui étaient assez stupéfiants ». Selon l’ancien journaliste, devenu consultant dans l’antiterrorisme, le crédit de leur surnom, qui relève du « réflexe de survie d’otage », revient à John Cantlie, correspondant de guerre et « crête amateur de rock’n’roll ».

Autres « Beatles », Alexanda Kotey (38 ans, « Ringo ») et El Shafee el-Sheikh (34 ans, « George »), ont été arrêtés en janvier 2018 par une milice kurde en Syrie et remis aux forces américaines en Irak avant d’être envoyés au Royaume-Uni. Les deux ont été extradés en 2020 aux États-Unis, en Virginie, pour des accusations de prise d’otages, de complot visant à tuer des citoyens américains et de soutien à une organisation terroriste étrangère.

À lire parGénocide des Yézidis : la lente voie de la réparation

Admettant en septembre dernier sa responsabilité dans la mort de quatre otages américains en Syrie et dans les sévices endurés par des otages, Alexanda Kotey a été condamné à la prison à perpétuité en avril par un tribunal fédéral américain. Reconnu coupable par un jury populaire au printemps, El Shafee el-Sheikh connaîtra lui sa peine le 12 août.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages