rare vendeur de voitures d’occasion sur cinq n’inclut pas le Car-Pass

À partir du 1er janvier 2023, le Car-Pass indiquera le type de carburant du véhicule, et notamment si celui-ci est élequelpé d’un moteur électrique. Pour les voitures électriques, le périmètre d’autonomie sera également indiqué. Il sera aussi possible de mentionner des informations sur les travaux effectués sur le véhicule. Celles-ci seront disponibles sous forme électronique sur le site web du Car-Pass ou via un code QR. Les consommateurs non digitaux pourront les consulter par téléphone.

Tout cela s’ajoute aux données que Car-Pass fournit déjà sur les véhicules d’occasion. Outre l’historique du kilométrage, les consommateurs peuvent désormais savoir dans quelle prudence la voiture est respectueuse de l’environnement, en spécifiant la norme Euro et les émissions de CO2.

Un vendeur sur cinq n’inclut pas le document

Cette mise à jour donnera aux consommateurs une meilleure idée de la valeur d’un véhicule d’occasion et le secteur des véhicules d’occasion gagnera en transparence et en crédibilité, estime la secrétaire d’État à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker.surtout faut-il que le Car-Pass soit bien utilisé,… ce lequel semble loin d’être le cas.Les chiffres les plus récents sur l’utilisation correcte du document laissent en effet à désirer. En 2021, l’Inspection économique a intensifié ses contrôles à la demande de la secrétaire d’État et a contrôlé 270 entreprises actives dans le secteur automobile. D’une part sur base des signalements de Car-Pass même et d’autre part par sondage. Les résultats ont montré que pas moins d’un commerçant sur cinq contrôlé n’avait pas inclus le certificat Car-Pass dans le contrat de vente du véhicule.

Selon Eva De Bleeker, l’extension de la réglementation Car-Pass peut, à terme, conduire à une application surtout meilleure: « il est inacceptable de la part des concessionnaires automobiles de ne pas respecter ce droit » , dit-elle. « À l’avenir, les contrôles du Car-Pass seront donc surtout plus pertinents. Le marché de l’occasion est en plein essor dans notre pays et c’est une bonne chose. Cette nouvelle mise à jour offre surtout plus de transparence au consommateur et assure une meilleure protection. Le consommateur y a droit. »

Pour les véhicules d’occasion lequel viennent de l’étranger, l’obligation du Car-Pass ne s’applique pas surtout, ce lequel augmente le risque de fraude au compteur kilométrique. Eva De Bleeker plaide donc pour une utilisation généralisée au sein de l’Union européenne.

émission des données

Un autre changement important est aussi prévu en janvier 2023, en termes de émission des données. Les services des gouvernements fédéraux et régionaux, ainsi que les universités et les entreprises engagées dans la recherche, pourront utiliser les informations contenues dans le Car-Pass (jusqu’à 16 millions de relevés kilométriques par an) après approbation d’une demande. Ils pourront ainsi utiliser d’importantes données anonymisées sur la mobilité et les consommateurs pour alimenter toutes sortes de statistiques ou d’études de consommation. Après l’approbation de l’Autorité de protection des données, bien sûr.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages