Religions et cultures : l’universel est-il toujours notre horizon ?

Le 10 décembre 2021

Maison de Breteuil

Notre époque est marquée par la reconnaissance de la grande diversité des cultures et des religions. Cela peut être une chance, un enrichissement, mais aussi poser la question d’une culture commune, d’un bien commun. La « marque chrétienne » en France et en Occident est-elle en train de disparaître ?

Faut-il s’attendre à ce que la religion disparaisse dans un monde sécularisé qui ne lui trouve plus de signification et qui pense qu’elle ne devrait plus avoir sa place dans l’espace public ? Des penseurs contemporains agnostiques parlent pourtant de l’importance de la religion tout en se situant en dehors de toute adhésion de foi. Comment comprendre cette attitude ?

Par ailleurs, la tentation du communautarisme ou du repli identitaire n’est-elle pas grandissante ?

Le christianisme porte une exigence d’universalité. L’Église catholique l’a montré au cours de son histoire. Mais les mots « catholique » et « universel » ne se recoupent pas tout à fait. La difficulté est aussi de tenir ensemble le particulier et l’universel. Religion de l’Incarnation, mettant l’accent sur le particulier, comment le christianisme peut-il toujours nous aider à penser l’universel ?

Le colloque aura pour objectif d’apporter un éclairage sur toutes ces questions. Seront abordés des sujets comme l’interculturalité et l’interreligieux, les problèmes de la perte de la culture chrétienne et de la transmission en éducation, l’ouverture à une transcendance par la poésie, et la question philosophique : « L’homme est-il religieux par nature ? ».

Les intervenants du colloque :

Fabien VASSEUR – Les fondements catholiques de l’universel : un héritage en question.
Poète et spécialiste de la poésie moderne. Ancien élève de l’École normale supérieure, docteur en littérature française, professeur de chaire supérieure. Auteur de Philippe Jacottet – Le combat invisible (Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, 2021). Membre de l’Observatoire Foi et Culture de la CEF.

Isabelle de MECQUENEM – L’universalité, condition de la transmission des valeurs républicaines.
Professeur agrégée de philosophie à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, en disponibilité, membre du Conseil des Sages de la Laïcité rattaché au ministère de l’Éducation nationale, auteure de Laïcité et valeurs de la République, Studyrama, mai 2021.

Paul VALADIER – Culture et catholicisme : quelques propositions pour penser la question.
Jésuite, philosophe spécialiste de Friedrich Nietzsche et de la philosophie politique, docteur en théologie et en philosophie. Ancien rédacteur en chef de la revue Études.

Robert SCHOLTUS – La poésie comme ouverture à la transcendance.
Prêtre du diocèse de Metz, curé de l’église Saint-Maximin de Metz, président de l’Association Chemins d’Art et de Foi en Moselle, directeur de collection aux éditions Lassus, auteur de Danser en plein séisme ou l’énergie de la foi (Lessius, juin 2021), membre de l’Observatoire Foi et Culture de la CEF.

David DJAÏZ – Michel Serres et la religion, en particulier avec la question : l’homme est-il religieux par nature ?
Haut fonctionnaire et enseignant à l’Institut d’Études politiques de Paris, ancien élève de l’École normale supérieure et de l’École nationale d’Administration, il a publié Le nouveau modèle français, Allary Éditions, 2021.

Mgr Antoine de ROMANET – Catholicité et universel : expérience pastorale.
Évêque aux Armées françaises, docteur en Sciences économiques, il a obtenu une licence de théologie morale à l’Université pontificale grégorienne.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages