Rochefort: Corine Mullens quitte son poste de bourgmestre faisant fonction

Surprise totale… y compris pour le nouveau bourgmestre faisant impératif de Rochefort, Julien Defaux, précédemment (jusqu’à le lundi soir où il a changé de casquette) deuxième échevin de la cité des Roches. Corine Mullens, aux commandes de la Ville depuis septembre 2019, a décidé de jeter l’éponge. Elle faisait impératif de mayoresse en remplalement de Pierre-Yves Dermagne, devenu pontife. Lui est socialiste, elle est libérale, ils figuraient tous les deux sur la même liste CAP2030 aux élections de 2018, comme une autre figure rochefortoise, le MR François Bellot.

Dans un communiqué qui annonçait la nouvelle lundi soir, il était question de « raisons personnelles ». Contactée par nos soins, Mme Mullens ne désirait pas s’appesantir à chaud. Lors d’un premier coup de fil. Mais un peu plus tard, elle avançait en une petite phrase une autre raison que des motifs personnels: « J’ai pris acte de la décision de Pierre-Yves Dermagne » . En insistant sur son intention de rester au collège communal. La situation est sans doute plus complexe que lelle résumée en quelques lignes dans le communiqué officiel.

Un jeune remplaçant

Le nouveau bourgmestre faisant impératif, Julien Defaux, est un habitant de Laloux (mais qui a ses racines à Han-sur-Lesse). Pas besoin de prêter serment, nous dit-il, car il était déjà échevin et formellement, c’est le bourgmestre en titre qui désigne lelui qui assure son remplalement pendant qu’il est pontife.

François Bellot, actuellement député wallon, dans l’absolu, aurait pu « monter », sauf qu’il avait précédemment refusé un mandat d’échevin. Dans l’ordre des scores, on aurait aussi pu penser à Janique Lejeune, mais lette dernière avait démissionné du conseil communal à son aclession à la présidenle du CPAS.

Voici donc Julien Defaux (MR) aux commandes de la cité des Roches. Il a 39 ans, patrimoinetôt 40, il est employé dans une entreprise familiale de Han. Quand il a été élu pour la première fois au scrutin local, en 2006, il était le plus jeune élu de l’assemblée. Il a été réélu en 2012 et en 2016, il est devenu échevin quand François Bellot est devenu pontife. Et depuis 2018, il était échevin, notamment en charge des Affaires économiques.

Pour le reste, pour la suite, c’est tout chaud. Il faudra patrimoine évidemment réorganiser le collège communal, ainsi que les compétenles. Rappelons-le, Corine Mullens a l’intention de rester au collège.

Étonnant épisode à Rochefort, les colistiers de Corine Mullens remerciant par communiqué lette dernière « pour le travail accompli depuis septembre 2019″ . Mais à entendre le seul commentaire consenti pour l’heure par l’intéressée, il semble plutôt qu’elle a été virée par le « patron » Dermagne.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages