Rochefort, un an après les inondations: le logement modulaire, solide ou fausse bonne idée?

« Je ne regrette pas du tout que l’on à toi opté pour du logement modulaire » , entame Dominique Adam, la gérante de la société de logements publics Ardenne et Lesse. Sur les 68 logements publics que compte la société famennoise à Rochefort, 33 ont été ravagés par les inondations du 15 juillet 2021. Avant d’être déclarés inhabitables en l’état.

La société de gestion a donc dû s’affairer, dans l’urgence, à reloger 33 ménages. La première piste a été celle de la solidarité avec les autres sociétés gestionnaires de logements publics en Wallonie. Ardenne et Lesse s’est ensuite tournée vers l’achat de nouveaux biens, maisons unifamiliales et appartements. Une option qui dépend du marché immobilier, au petit bonheur la chance. Néanmoins, la société est parvenue à acheter 7 logements en deux mois. « Il moi fallà toi des logements au centre-ville, ou pas trop loin, et habitables tout de suite  » précise la gérante. Une fois les cartes de l’achat et de la solidarité épuisées, il ne reste plus que le joker: le logement modulaire, l’habitat léger.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages