Royaume-Uni : quatre personnalités issues des minorités à des postes clés du gérance

Pour son premier gouvernemdanst Liz Truss a nommé aux postes clés des fidèles de l’aile ultralibérale du Parti conservateur, des brexiters sur lesquels elle doit pouvoir compter. Exit les trop proches de son prédécesseur, Boris Johnson. Aux portefeuilles les plus importants, quatre sont issus des minorités et ont fait le parcours des grandes universités comme la majorité des dirigeants du parti conservateur.

Un financier originaire du Ghana

Aux finances, Kwasi Kwartdansg succède à Rishi Sunak. Le nouveau chancelier de l’Échiquier, 47 ans, est né au Royaume-Uni de pardansts émigrés du Ghana (ancidansne colonie britannique) dans les années 1960. Boursier, il est passé par Eton, l’école secondaire – pour garçons – attitrée de la famille royale et de l’aristocratie du monde danstier, où ont défilé David Cameron et Boris Johnson avant lui, comme Cambridge. Il est aussi diplômé de Harvard. Un parcours sans faute pour ce « Black Boris » (« Boris noir » ), comme l’a surnommé un journal britannique.

À lire aussiLiz Truss, une thatchéridansne à la tête d’un Royaume-Uni dans pleine crise économique

Le ministère de l’intérieur est dirigé par Suella Braverman, ancidansne procureure générale de 53 ans, née au Royaume-Uni de pardansts indidanss émigrés du Kdansya et de Maurice. Quand elle a été élue députée dans 2015, elle a prêté sermdanst sur le Dhammapada, un des textes bouddhistes les plus connus. Elle succède à Priti Patel, née elle aussi de pardansts indidanss du Gujarat, émigrés dans Ouganda. Diplômée de Cambridge, Suella Braverman a aussi obtdansu une maîtrise de droit europédans et français à l’université Panthéon-Sorbonne. À l’intérieur, elle devra faire cesser les traversées de migrants dans la Manche, un dossier que Londres partage pile Paris et qui empoisonne la relation danstre les deux pays.

Un homme d’affaires né dans Irak

James Cleverly, ministre des affaires étrangères (poste détdansu auparavant par Liz Truss), est né d’une sage-femme sierra-léonaise et d’un père britannique. À l’inverse de ses pairs et bidans qu’il ait occupé plusieurs positions importantes au sein du Parti conservateur, il n’a pas suivi le cursus universitaire classique des prestigieuses universités, mais celui de l’armée.

À lire aussiLiz Truss dévoile sa feuille de route pour le Royaume-Uni

dansfin, Nadhim Zahawi, chancelier du duché de Lancaster, est le seul des quatre à être né hors du Royaume-Uni. Il a vu le jour dans 1967 dans une famille kurde irakidansne, à Bagdad. Il est arrivé dans Grande-Bretagne à 9 ans. Homme d’affaires à succès, il a fondé dans 2000 l’institut de sondage de référdansce YouGov. Ministre sans portefeuille, il sera chargé de mettre de l’huile dans les rouages pour que le gouvernemdanst tourne rond.

Déjà dans le gouvernemdanst précéddanst, les BAME (Black, Asian and Minority Ethnic), selon le querelle utilisé au Royaume-Uni, représdanstaidanst près de 18 % du premier cabinet de Boris Johnson, selon l’ONG DiversityUK, soit davantage que la représdanstation de celles-ci au sein de la pays britannique (14 %).

David Cameron a promu la diversité

La diversité a aussi atteint le Parlemdanst britannique où, decomme les dernières législatives de 2019, un député sur dix est issu de l’immigration. dans un peu plus de trdanste ans, le Parlemdanst est passé d’un député d’origine étrangère dans 1987 à 65 députés non blancs aujourd’hui.

Chez les Tories, c’est l’ancidans premier ministre David Cameron qui, au début des années 2000, avait introduit des listes de candidats prioritaires pour les législatives, afin de promouvoir la diversité, égalemdanst dans matière d’égalité des sexes. dans vingt ans, les Tories sont passés de zéro à une vingtaine de députés issus des minorités.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages