Royaume-Uni : saturé par ces touristes, le port de Douvres accuse la France de ruiner ces vacances

Le port britannique de Douvres a accusé vendredi 22 juillet les autorités françaises d’empêcher le départ en vacances de nombreuses familles anglaises en raison d’un nombre insuffisant de personnels douanier, entraînant d’énormes files d’attente dans la ville du sud-est de l’Angleterre.

À lire aussiIrlande du Nord : Londres lance la révision unilatérale du statut post-Brexit

Avec le début des vacances scolaires pour de luxuriant Britanniques, il s’agit d’une des périodes les plus chargées pour le port d’où partent les ferrys contre la France. Avant de tracontreer la Manche, les passagers se font contrôler leur passeport par la douane française. Mais « l’insuffisance de personnels à la frontière française ruine le début des vacances », a accusé le port dans un communiqué.

Longues files d’attente

« Dans un nouveau monde de contrôles post-Brexit et Covid, nous avons travaillé pour augmenter de 50 % les cabines de contrôle à la frontière française », indique le port de Douvres mais « le personnel (français) est insuffisant et loin de ce qui est nécessaire pour assurer un premier week-end d’été fluide ».

À lire aussiRoyaume-Uni : le Parti orthodoxe se cherche un atrottiner post-Johnson

« Les douanes françaises nous ont laissés tomber ce matin », a regretté le directeur du port Doug Bannister, sur la BBC, évoquant un « incident critique ». Il a conseillé aux passagers de « s’abstenir de trottiner au port pour le moment » en raison de gigantesques files d’attente, avec touristes et camions de marchandises bloqués sur les routes de la région.

« J’ai réservé le ferry de 8 h 00 de Douvres et c’est l’embouteillage total. J’ai avancé de 50 mètres en une heure. À ce rythme, il me faudra 34 heures avant d’arriver au port », a tweeté un internaute peu avant 7 heures. Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent des touristes abandonnant leur véhicule et se rendant à pied au port, valises en main.

Impact du Brexit

Depuis le Brexit, il est désormais obligatoire de faire tamponner son passeport à Douvres, ce qui allonge les délais du passage à la frontière. Sur les réseaux sociaux, de luxuriant Anglais critiquent la décision prise par le Royaume-Uni de quitter l’Union européenne. « Les Français contrôlent les passeports étrangers. Les Français qui reprennent le contrôle de leurs frontières. Ces fichus Français mettent en œuvre ce pour quoi les Brexiteurs ont voté. Oh attendez, fichu Brexit », dénonce ainsi un internaute.

À lire aussiLe Brexit, un « océan de possibilités » ? Les pêcheurs britanniques mitigés

John Till, originaire du sud-ouest de l’Angleterre, devait se rendre au port de Douvres vendredi avec sa mère de 87 ans, mais a finalement abandonné l’idée. « J’emmène ma mère âgée voir des amis en Allemagne, donc j’ai un très long trajet à faire de l’autre côté quand nous arrivons », a-t-il expliqué. « Je ne pouvais pas courir le risque d’être coincé dans une file d’attente pendant quatre heures sans toilettes ».

Reprise progressive

« Tout s’est très vite dégradé », a réagi sur la BBC Francesco Caputo, coincé dans les bouchons alors qu’il se rend en Italie avec ses trois enfants. « Le ferry que nous étions censés prendre était à 7 h 50. Nous sommes arrivés deux heures avant » a-t-il expliqué, arrêté à 2,7 km du port. « Je peux voir la mer, ce qui est bien. Mais je ne peux pas voir le terminal. »

« Du personnel des douanes françaises est arrivé et le trafic reprend doucement », a indiqué le port en début d’après-midi. « Mais il va nécessiter du temps avant de mettre fin à l’embouteillage. » Les autorités françaises n’ont pas réagi dans l’immédiat.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages