Saint-Josse nettoie et repeint à sa charge les tunnels du quartier Nord, « balafre du paysage urbain » (St-Josse-ten-Noode)

« En l’absence de réaction d’Infrabel, gestionnaire », Saint-Josse entreprend le nettoyage et la peinture des tunnels du quartier Nord. Un chantier prévu jusqu’à décembre.

La Commune de Saint-Josse nettoie et repeint depuis ce 28 mars les tunnels du quartier Nord. Ceux-ci assurent le passage sous voies à plusieurs endroits dans le quartier de la gare du Nord, dont une partie se trouve sur Saint-Josse et d’autres sur Schaerbeek.

D’après la commune, la première phase de ce « lifting » concerne la première travée du tunnel rue de la Prairie-place du Nord pour s’étendre progressivement aux tunnels de la rue Gineste et rue de Brabant-passage Rogier.

La première phase du nettoyage concerne un des tunnels Prairie-place du Nord.

Commune de Saint-Josse

Ces travaux ne sont pas un simple petit passage au karcher: ils sont prévus jusqu’en décembre 2022. Ainsi, en plus du nettoyage, les tunnels seront repeints et munis d’un nouvel éclairage.

« Nous voulons que ces tunnels, propriété d’Infrabel, soient plus sûrs. En l’absence de réaction du gestionnaire, nous retroussons nos manches », souligne le Bourgmestre Emir Kir, qui a enfilé masque et combinaison pour empoigner lui-même la machine de nettoyage. « Ces tunnels sont une réalité qui balafre le paysage urbain mais nous devons faire avec en offrant plus de sécurité à celles et ceux qui doivent les emprunter tous les jours ».

Le lifting des tunnels Nord a commencé ce matin !

C’est une opération de grande envergure qui est menée ce matin à l’initiative du Bourgmestre Emir Kir, en vue de procéder aux travaux de rénovation des tunnels du quartier Nord. pic.twitter.com/XOlW3abW6V

— Emir KIR (@emir_kir) March 28, 2022 Infrabel: « 1€ dans le nettoyage, c’est 1€ de moins dans le rail »

Une porte-parole d’Infrabel, gestionnaire de l’infrastructure, assure à l’agence Belga que « Infrabel est, au même titre que la commune de Saint-Josse, une victime des comportements inciviques et ne peut pas être tenue pour seule responsable de la dégradation des tunnels ».

Et d’ajouter: « Infrabel est propriétaire de plus de 10.000 ouvrages d’art en Belgique. Cela représente plusieurs milliers de kilomètres de murs que nous entretenons de la manière la plus adéquate possible, en tenant compte des budgets mis à notre disposition. Dans le contexte budgétaire actuel, les moyens financiers mis à la disposition d’Infrabel doivent être alloués là où ils sont les plus nécessaires, car un euro investi dans le nettoyage des graffitis, c’est un euro de moins mis à la disposition de l’entretien du réseau ferroviaire, de sa sécurisation et de son développement ».

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages