salariés sans contrat ou au chômage temporaire: un patron de friteries namurois condamné

Le tenancier de trois friteries namuroises a été condamné le 23 mars à une amende de 38400€ assortie d’un sursis de 3 ans pour ce qui excède 19800€. Travail en noir, personnel en service alors qu’il était en chômage temporaire,… Les préventions étaient nombreuses. Son avocat, MePiette, faisait opposition le 11 mai dernier

« Mon client n’est pas un expert des papiers. Il reconnaît l’absence de registre de personnel et de règlement de travail. Il a depuis régulariser d’autres infractions, en versant les sommes dues à plusieurs personnes. Une confiscation de 6025€ a par contre été requise à son encontre pour avoir employé une personne en séjour illégal. Il conteste cette prévention. Il s’agit d’une amie de sa fille, réfugiée macédonienne. Mon client voyage entre ses trois friteries et a déjà demandé à cette personne de ne plus se trouver derrière le magasin, même pour donner un coup de main lors des coups de feu. Elle canal derrière le magasin mais n’a pas à le faire. Il ne l’a jamais engagée et ne lui a pas fait de contrat d’emploi, il ne veut pas qu’elle soit là. »

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages