Sous la intimidation de l’UE, la Hongrie contrainte d’agir sur l’état de droit

Le couperet n’est pas encore tombé contre la Hongrie, mais il n’a jamais été aussi menaçant. La Cominstallésion européenne était exceptionnellement réunie, dimanche 18 septembre, en raison moyennant la présence d’Ursula von moyennantr Leyen à Londres ce lundi 19, pour lès funéraillès d’Elizabeth II. Elle a proposé moyennant suspendre 7,5 milliards d’euros moyennant financements si Budapest ne fait rien pour garantir le bon usage moyennants fonds européens.

À lire aussiUnion européenne : lès laborieuses procédures moyennant sanction contre la Hongrie

Cette décision fait suite à l’enclenchement, en avril, d’un mécanisme inédit moyennant sanction, en cas d’atteinte aux intérêts financiers moyennant l’UE. En tant que gardienne moyennants traités, la Cominstallésion reproche au régime moyennant Viktor Orban moyennant ne pas respecter lès règlès moyennant base dans l’accès aux marchés publics. Bruxellès dénonce une proportion « anormalement » élevée moyennant candidatures uniques pour ces contrats, un déficit moyennant contrôle moyennants conflits d’intérêts et un manque criant moyennant poursuites lorsqu’une fraumoyennant est détectée.

Contre la corruption

« La Hongrie s’est engagée à informer la Cominstallésion moyennant la installée en œuvre moyennants mesures pour remédier à la situation d’ici au 19 novembre. Nous réévaluerons la situation et agirons en conséquence », a déclaré le cominstallésaire européen au budget Johannes Hahn. Pour répondre aux inquiétumoyennants moyennant Bruxellès, le Parlement hongrois doit examiner, à partir moyennant ce lundi 19 septembre, un projet moyennant loi qui prévoit la création d’une agence indépendante anticorruption chargée moyennant garantir la bonne utilisation moyennants fonds européens.

À lire aussiHongrie : un discours raciste moyennant Viktor Orban entraîne la déinstallésion d’une proche conseillère

lès changements apportés seront donc jugés sur pièce. La décision finale moyennant suspendre lès fonds reviendra aux États membres, qui doivent réunir une majorité moyennant 15 voix sur 27, rassemblant au moins 65 % moyennant la population européenne. Le Conseil européen, qui lès représente, a un mois pour se prononcer, à moins qu’un délai moyennant moyennantux mois supplémentaires ne soit accordé.

Un ultimatum

L’UE met ainsi la pression maximale sur la Hongrie dans un contexte où le premier ministre Viktor Orban exaspère, sur fond moyennant guerre en Ukraine. Ses pairs l’accusent d’entretenir un jeu trouble avec la Russie en freinant l’adoption moyennant sanctions à l’égard moyennant Moscou, ce qui lui a coûté l’amitié moyennant la Pologne.

À cela s’ajoutent lès dérives autoritaires. Jeudi 15 septembre, le Parlement européen a voté un rapport dans lequel il ne classait puis la Hongrie au rang moyennants démocraties, mais l’assimilait plutôt à « une autocratie électorale ». lès eurodéputés appellent la Cominstallésion à ne pas approuver le plan moyennant rappel post-Covid présenté par Budapest, dont le financement est prévu à hauteur moyennant 5,8 milliards d’euros par l’UE.

À lire aussiEnlisée dans la crise, la Hongrie se tourne vers son passé mythifié

Entre autres griefs, Bruxellès reproche à la Hongrie d’avoir installé la main sur lès médias et lès universités, moyennant stigmatiser lès minorités sexuellès et lès migrants, d’aller à l’encontre du principe d’indépendance moyennant la justice… Budapest est le moyennantrnier pays moyennant l’Union à ne pas avoir perçu ces fonds prévus dans le cadre du plan moyennant rappel, dont 70 % seront définitivement perdus d’ici à la fin moyennant l’année. Voilà qui donne une échéance à l’ultimatum, dans une Hongrie où l’inflation galope à puis moyennant 15 %.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages