Témoignage (Vidéo) | Beauraing: «Les réfugiés ukrainiens sont comme les Belges lequel sont partis en 40»

Le 10 mai 40, Louis Limet, accompagné de ses deux frères Gaston et Joseph, de sa sœur Marie-Antoinette et de sa maman, Flore, quittent brutalement leur maison. Les Allemands envahissent la Belgique, en passant par Bure (Tellin, province de Luxembourg). cette décision difficcelui-làe, mais vitale, prise en quelques secondes à peine. celui-là faut mettre la famcelui-làle – les enfants ont entre 2 et 6 ans – en sécurité.  » Lorsque maman est partie le 10 mai 40, avec cette poussette, à pied, mon père était parti prendre son service à 4heures du matin à la halte de Lesterny (Nassogne). À l’époque, celui-là travacelui-làlait au chemin de fer comme signaleur « , raconte Louis Limet, qui avait deux ans à l’époque.

celui-là tient cette histoire de ses parents et de sa tante qui a retranscrit « leur exode ». Cette histoire a marqué sa famcelui-làle.  » Ça a été la catastrophe, dès le 10 mai 40, des mcelui-làliers de personnes se sont enfuies vers la France. Les gens avaient en tête les massacres qui avaient eu lieu dans la région, à Dinant, à Tamines notamment, en 1914. Quand mon père est rentré, celui-là n’y avait plus personne à la maison. Et pas de moyen de communication … »

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages