Top 50 pour Mikaël Despontin à Ryadh, De Mévius 2e en proto (Namur)

Le «Grand Despon» a trouvé son rythme sur ce Dakar derrière les pilotes professionnels.

Le pilote gesvois a rejoint ce mercredi la capitale saoudienne dans les 50 premiers après 438 km de spéciale.

Nouvelle belle performance du motard namurois Mikaël Despontin (KTM – RS Concept) engagé sur ce 44e Dakar en Arabie Saoudite. Lors de la 4e étape menant les concurrents à Ryadh, il est entré dans le Top 50 du jour ce mercredi, en terminant à 1h11: 52 du vainqueur du jour, l’Espagnol Barreda, après 5h18 d’épreuve chronométrée (sans tenir compte des liaisons parfois très longues avant ou après la spéciale).

Voilà qui devrait, en attendant l’officialisation des temps, conforter sa place au général où il figurait en 49e position mardi soir.

Du côté des prototypes légers à quatre roues, Guillaume De Mévius a terminé dans les roues du vainqueur de l’étape, l’Américain Steh Quintero, qui domine l’épreuve, réalisant donc un doublé pour le team Red Bull. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour de Mévius et son copilote américain Kellon Walch (OT3), qui ont connu mardi une nouvelle journée compliquée sur les pistes du Dakar. Il avait dû arrêter son buggy après 15 kilomètres seulement en début d’étape. Contraint d’attendre son camion d’assistance, il a pu reprendre sa route après réparation et a regagné le bivouac en 43e position. « Ce n’était pas notre meilleur jour, a concédé mardi soir le pilote brabançon d’origine namuroise. Une fois les pièces de rechange arrivées, nous avons pu effectuer la réparation. Nous avons perdu du temps mais nous sommes toujours en lice. Au final, nous perdons un peu moins de quatre heures. » Déjà victime de problèmes techniques dimanche, de Mévius avait brillament inversé la tendance en remportant lundi son premier succès dans le célèbre rallye-raid, signant le meilleur temps en SSV 3 (proto légers). « Mercredi sera un autre jour, annonçait-il déjà, avant de confirmer donc aujourd’hui. Nous allons reprendre la course avec un nouvel élan et faire de notre mieux. Il fait très froid ici et seulement 5 degrés sont prévus mercredi matin. C’est assez étrange pour un pays où l’on s’attend à ce qu’il fasse très chaud tout le temps. »

Un constat que Mikaël Despontin faisait lui aussi régulièrement depuis le début de la course… M.S.

Les détails et les commentaires à lire dans L’Avenir de ce jeudi 06 janvier, sur tablette, smartphone ou PC

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages