Turquie: découverte d’une seconde mine en dérive à proximité des côtes

Une mine, qui pourrait avoir dérivé depuis l’Ukraine, a été découverte lundi au large d’Igneada, dans le nord-ouest de la Turquie, après la désactivation d’une première, samedi, à l’entrée du Bosphore, a annoncé le ministère de la Défense turc. 

«Une mine a été détectée au large d’Igneada, près de la frontière bulgare» sur la mer Noire, a indiqué le ministère sur Twitter, précisant que les unités d’opération spéciale de la marine turque ont été dépêchées sur place.

La mine a été isolée «et une intervention a été initiée en vue de la neutraliser», a ajouté le ministère.

Une première mine, découverte samedi, a été désactivée par la marine turque. Un pêcheur avait dit avoir vu cette mine à 2 km au large de Rumelifeneri, à l’entrée du Bosphore, au nord d’Istanbul.

Ankara a indiqué s’être entretenu avec les autorités ukrainiennes et russes et poursuivre «sa coordination avec elles à ce sujet».

Les autorités turques ont mis en garde il y a quelques jours contre le risque émanant de mines en provenance large des côtes ukrainiennes, qui pourraient s’être désamarrées à cause d’une tempête, en publiant un message sur le système maritime d’alerte NAVTEX.

Les mines sous-marines doivent être équipées de systèmes qui les rendent inoffensives en cas désamarrage, selon la Convention de La Haye de 1907.

Mais les mines de fabrication ancienne peuvent être dépourvues de tels système et présenter un danger, selon les médias turcs.

Les autorités turques n’ont pas précisé si les mines découvertes, bien que de type ancien, sont équipées ou non de tels mécanismes.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages