Ukraine: Macron échange avec Johnson et Stoltenberg avant Moscou et Kiev

Emmanuel Macron s’est entretenu samedi de la crise russo-ukrainienne avec le premier ministre britannique Boris Johnson et le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, avant son déplacement à Moscou et Kiev, a annoncé l’Élysée. 

• À lire aussi: Scholz à Washington pour rassurer sur le soutien allemand dans la crise en Ukraine

• À lire aussi: Quand des dictatures défendent la démocratie

• À lire aussi: Xi et Poutine d’une même voix face à Biden, avant les Jeux de Pékin

Ces échanges téléphoniques séparés s’inscrivent «dans un contexte de concertation constante entre alliés au sujet des tensions entre l’Ukraine et la Russie», a indiqué la présidence française.

Avec M. Stoltenberg, Emmanuel Macron a insisté sur «la nécessité de poursuivre le travail pour trouver par le dialogue un chemin de désescalade, dans l’unité, le plein respect des principes fondamentaux de la sécurité européenne, la souveraineté des États et les droits qui en découlent», selon l’Élysée.

Il tentera d’obtenir des avancées lors de ses rencontres avec les présidents russes Vladimir Poutine lundi à Moscou, et ukrainien Volodymyr Zelensky le lendemain à Kiev.

Selon l’Élysée, M. Stoltenberg «a salué cette approche» et a «remercier le président (français) pour la coordination étroite menée avec les alliés en amont de son déplacement», a rapporté la présidence.

De son côté, Boris Johnson a fait part à Emmanuel Macron des résultats de sa visite à Kiev cette semaine et de son récent entretien avec M. Poutine, a-t-elle ajouté.

Emmanuel Macron, qui a multiplié les échanges avec d’autres dirigeants ces derniers jours, et ses deux interlocuteurs, «sont convenus de rester en contact étroit dans les prochains jours».

Les Occidentaux accusent Moscou depuis fin 2021 d’avoir massé des dizaines de milliers de soldats aux frontières de l’Ukraine en vue d’une potentielle invasion, ce que la Russie dément, affirmant vouloir seulement garantir sa sécurité.

L’Élysée a par ailleurs indiqué que la discussion avec Boris Johnson avait «également porté sur les enjeux migratoires et notamment de traversée de la Manche». «Ils ont souligné la nécessité pour la France et le Royaume-Uni de travailler ensemble pour lutter contre les réseaux de passeurs», alors que les traversées illégales de la Manche constituent un sujet de tension régulier entre Paris et Londres.

Plus de 51 000 migrants ont tenté la dangereuse traversée en 2021, dont plus de 28 000 ont abouti, selon le gouvernement britannique.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages