Ukraine: Taïwan condamne l’attitude de la Russie

La présidente de Taïwan a condamné mercredi la Russie pour avoir ordonné l’envoi de troupes dans les territoires contestés d’Ukraine et a ordonné à l’armée de renforcer sa propre protection contre les tensions croissantes avec la Chine voisine.

«Notre gouvernement condamne la violation par la Russie de la souveraineté de l’Ukraine (…) et exhorte toutes les parties à continuer à résoudre les différends par des moyens pacifiques et rationnels», a déclaré Mme Tsai mercredi.

Elle-même sous la menace d’une invasion par un voisin géant, la démocratie autonome de Taïwan surveille de près la crise en Ukraine. 

Mme Tsai a décrit Taïwan et l’Ukraine comme étant «fondamentalement différents en termes de géostratégie, d’environnement géographique et d’importance des chaînes d’approvisionnement internationales», faisant référence au statut de l’île en tant que pilier majeur de l’économie mondiale, notamment grâce à son industrie de semi-conducteurs de classe mondiale. 

«Toutefois, face aux forces extérieures qui tentent de manipuler la situation en Ukraine et d’affecter le moral de la société taïwanaise, toutes les unités gouvernementales doivent être plus vigilantes face à la guerre cognitive», a-t-elle ajouté.

Pékin revendique la souveraineté sur Taïwan et a juré de s’en emparer un jour, par la force si nécessaire. Il a intensifié la pression militaire, diplomatique et économique sur Taïwan depuis l’arrivée au pouvoir de la présidente Tsai Ing-wen en 2016, qui estime que l’île est une nation souveraine et ne fait pas partie de la Chine. 

Pékin a adopté une attitude prudente à l’égard de l’Ukraine, mais a également offert un soutien croissant au président russe Vladimir Poutine.

Au début du mois, la Chine et la Russie ont signé une déclaration commune dans laquelle elles s’accordent sur de nombreux objectifs de politique étrangère, notamment le refus d’une nouvelle expansion de l’Otan et la restitution de Taïwan à la Chine. 

Les responsables de Pékin se sont également rangés à plusieurs reprises du côté de la Russie pour blâmer l’Occident pour les tensions avec l’Ukraine, l’accusant de maintenir une «mentalité de guerre froide» et affirmant que les préoccupations de Moscou en matière de sécurité sont «raisonnables».

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages