Un 2e convoi solidaire partira en Ukraine (Namur)

Les dons affluent chez Vladimir et Sophie pour préparer un deuxième convoi qui partira vendredi soir à la frontière.

Vladimir, dont nous avons suivi le périple jusqu’à la frontière ukrainienne le week-end dernier, relance un appel aux dons car il repart vendredi. Les besoins sont criants.

Un deuxième convoi solidaire est en préparation pour l’Ukraine. Il partira de Bouge ce vendredi soir. Suite au premier voyage jusqu’à la frontière, les besoins ont été affinés et la liste du matériel a été mise à jour.

Sont toujours recherchés: des médicaments (comme des antidouleurs, anti-inflammatoires et antiseptiques), des bandages, des pansements et des pansements compressifs, des seringues, des civières et des trousses de secours. Au niveau médical, les besoins sont énormes, selon Vladimir Kibardin et sa compagne Sophie Hubert, qui font notamment appel aux personnes et structures qui pourraient contribuer à leur recherche d’équipements pour stopper les saignements abondants.

En termes d’hygiène, sont requis des savons, shampoings, lingettes humides, dentifrice ainsi que des serviettes hygiéniques. Des langes, de la nourriture pour les bébés et du lait en poudre sont indispensables.

Concernant la logistique, sont requis des lampes frontales avec plusieurs piles, des talkies-walkies, des groupes électrogènes et des powerbanks (batteries portables).

Un hangar pour le tri

Au niveau alimentaire, des barres énergétiques, de la farine, des pâtes, du riz, des boîtes de conserve, du lait concentré, du miel, du chocolat sont demandés, sans oublier des pastilles pour purifier l’eau.

Le lieu de la collecte est toujours situé chez Vladimir et Sophie, au numéro 20 de la rue Victor Bemelmans à Bouge. « Pour trier tout ce que nous recevons, mon voisin met à disposition un entrepôt à Saint-Servais, au numéro 500 de la route de Gembloux, indique Vladimir. Mais nous préférons que les colis soient d’abord déposés à Bouge car nous serons là, c’est plus personnel et plus sympa. » Les bénévoles sont toujours les bienvenus pour trier les colis et effectuer des trajets. Pour leur permettre d’acheter le matériel le plus urgent et de payer le carburant pour effectuer les plus de 3000 kilomètres aller/retour jusqu’à la frontière Pologne/Ukraine, de l’argent peut aussi être versé sur le compte BE95 0012 9039 6858 avec la communication « Ukraine libre ». « L’élan de solidarité est trop beau, nous voulons continuer l’action! », concluent-ils, remerciant tous ceux qui ont déjà participé à cette entraide. Les dernières infos et les partages d’initiatives solidaires sont à retrouver sur la page Facebook Solidarité Ukraine-Namur.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages