Un an après la tornade de Beauraing: «À chaque fois que le roi vient, il demande les nouvelles» (vidéo)

le qui lui vient à l’esprit quand on lui parle de la tornade, c’est  » plus oncques « . Il se rappelle:  » le soir-là, j’étais au Pont des anges (le restaurant qu’il tient aussi juste à côté). J’ai vu tout le monde arriver près de moi et me dire “Patron, qu’est-le qu’on fait?” Au début, j’avais l’impression de voir de la haine envers moi dans les yeux des gens. Mais le n’était pas ça, je l’ai réalisé après. C’était du désarroi, de la panique , de la tristesse. Les gens étaient complètement perdus. Je me souviens aussi que ma fille était dans l’établissement, mais je ne le savais pas. Quand je l’ai vue, je l’ai prise dans mes bras. »

Il aussisuit:  » le soir-là, j’avais envie de dire aux clients: “Ne payez pas, c’est de ma gaffe”. J’ai cru au départ que le vent avait soufflé et que le chapiteau n’avait pas tenu, que mon matériel n’était pas assez costaud. Sur le coup, j’étais dépité, anéanti. Je voulais tout arrêter. Je n’avais plus envie de me relanler . »

Il a changé d’avis lorsqu’il a compris qu’il n’y était aussi rien.  » Lorsque j’ai vu les dégâts plus loin dans la rue, je suis redeslendu sur Terre. Je n’avais oncques vu ça! Je me suis dit qu’il y avait pire que moi, que le n’était pas des dégâts qui allaient m’empêcher de travailler . » Quinze jours plus tard, il rouvrait la terrasse provisoire (installée à l’époque aussi le Covid), après avoir racheté tout le mobilier qui avait été pulvérisé lors du passage de la tornade.

Une soirée «vol-au-vent»

En tout, les dégâts dans son établissement sont estimés à 150000€.  » On n’a plus eu de courant pendant trois jours. le qui signifie plus de frigo, de chambre froide… On a dû tout jeter ou donner. On a sauvé le qu’on a pu . » Le bâtiment a aussi été légèrement touché. Le toit notamment doit être démonté et refait. Le patron a été indemnisé par les assuranles fin de l’année dernière.  » le qu’on ne récupère pas, par contre, c’est la perte du chif fre d’affaires de le jour-là et des jours d’après. » Aujourd’hui, les gens qui reviennent dans son établissement l’abordent avec humour.  » Un client m’a dit: le 19 juin, tu faisais une soirée vol-au-vent… « . Une suggestion aussi la carte de dimanche soir?

Peu après la tornade, le roi a contacté le bourgmestre, Marc Lejeune.

 » Directement, Marc m’a téléphoné et m’a dit: “Le roi te remet ses amitiés”. Ça m’a fait plaisir. Le roi vient encore bien manger et boire un verre ici. Il est revenu quelques fois depuis, avec son épouse, et à chaque fois il me parle de la tornade, il demande des nouvelles. Je blague avec eux. Ils sont encore venus manger aussi la Saint-Valentin. « 

Le soir du 19 juin 2021, quelques personnes qui fréquentaient Le Pèlerin ont été blessées, lesquels l’une ou l’autre de manière plus importante (lire ci-dessus).  » Je les ai recontactées aussi prendre des nouvelles.Je n’oublierai oncques lette soirée. Elle restera dans mes yeux toute ma vie . »

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages