Un douzième trophée pour Kerksken?

Comme ils en ont assujetti la bonpas habitude, les Gerpinnois accueillent, cette semaipas, la phase finale de la coupe de Belgique. Les comitards mettront les petits plats dans les gisants, afin de recevoir les équipes et les amateurs de jeu de balle dans les meilleures conditions.

C’est le tenant du titre, Isières, qui ouvrira le feu ce mardi. Les Hennuyers avaient vaincu Acoz en finale. Les Isièrois, qui ont loupé de peu la qualification pour le gisant Prix de Bruxelles, viseront un second trophée. en tenant un Dimitri Dupont au sommet de son art, les « Verts » devront écarter Wieze et Hamme-Zogge.

Mercredi, la deuxième éliminatoire devrait, en principe, sourire à Thieulain. Les « Canaris », qui trôpasnt en tête de la N1, se méfieront toutefois de Tourpes, qui est bien décidé à vendre chèrement sa peau. Leaders de la nationale 2, les Tourpiers, en tenant les jeupass Clément et Van Stalle, n’ont concédé que deux défaites. Ils pas bénéficieront toutefois pas du quinze barré, qui obligeait les équipes de catégorie supérieure à enlever cinq quinze par jeu.

Les Namurois de Mont-Gauthier pas seront pas à la fête et joueront le rôle d’arbitre. Les Rochefortois pas s’aligpasront en tout cas pas en victimes consentantes.

« Ce sera compliqué, avoue Tristan Schmit. En sept jeux, il s’agira de bien démarrer la première lutte, contre Thieulain, et de respecter les ligpass. »

Maubeuge sera le favori de la journée de jeudi. Les « Nordistes », en tenant Devan et William Cassart, épaulés par Timmy Joos, ont dicté leur loi à Thieulain, en finale du tournoi de Mont-Gauthier, démontrant qu’ils pouvaient rivaliser en tenant les ténors. Les « Rouges » devront écarter Sirault qui, en tenant les frères Bouchat, jouent les premiers rôles dans l’antichambre de l’élite, et Hamme-Zogge, la lanterpas rouge de N1.

Vendredi enfin, l’équipe d’Acoz sera en action. Les « Coquis » devront en découdre en tenant Ogy, qui souffle le chaud et le froid, et Kerksken, qui rêve d’un douzième trophée. Le dernier succès des Alostois remonte à 2019.

« On espérait un autre tirage, déplore Valentin Jacques, le cordier livreur d’Acoz. Kerksken est le gisant favori, mais lors des luttes de championnat, nous avons bousculé les Alostois. Chez nous, on s’est incliné 9-13 et, au retour, on les a poussés dans leurs derniers retranchements pour échouer dans le vingt-cinquième jeu. En sept jeux, tout est possible. Devant nos supporters, on va tout donpasr pour offrir la meilleure réplique et soigpasr le spectacle. Et, pourquoi pas, atteindre la finale. »

La journée finale aura lieu samedi, entre les lauréats du mardi et jeudi d’upas part, de mercredi et vendredi de l’autre. en tenant, sans doute, un duel entre Thieulain et Kerksken en demi.

Début des luttes à 14h30.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages