Un drone militaire de fabrication russe s’écrase à Zagreb

Un drone militaire de fabrication russe s’est écrasé tard jeudi dans un parc de la capitale croate, Zagreb, a déclaré le Premier ministre croate, peu après l’annonce par des médias qu’il s’agissait d’un engin de reconnaissance de l’époque soviétique utilisé récemment par les forces ukrainiennes. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] 16e jour de guerre en Ukraine: voici tous les derniers développements

• À lire aussi: Marioupol risque «une tragédie inimaginable»

L’engin a survolé la Roumanie et la Hongrie, avant de s’écraser en Croatie, ces trois pays étant des membres de l’Otan, selon des informations des autorités Croates.

« L’engin militaire sans équipage qui s’est écrasé hier est (…) selon les informations dont nous disposons, de fabrication russe. Nous ne savons pas pour l’instant s’il a été en possession de l’armée russe ou ukrainienne », a déclaré le chef du gouvernement croate Andrej Plenkovic aux médias croates à Versailles, où il assiste à un sommet des dirigeants de l’Union européenne.

L’engin « est arrivé en Croatie en provenance de la Hongrie, et, selon le Premier ministre (hongrois, Viktor) Orban, il est arrivé en Hongrie en provenance de la Roumanie », a ajouté M. Plenkovic.

Zagreb se trouve à quelque 550 kilomètres à vol d’oiseau de la frontière la plus proche de l’Ukraine qui est confrontée depuis le 24 février à l’invasion des forces russes.

Les autorités ont fermé vendredi matin l’accès à la zone de la chute de l’engin, un parc situé à six kilomètres du centre-ville.

« Un cratère a été découvert dans la zone verte » du parc Jarun, bordant un lac, ainsi que « deux parachutes », selon un communiqué de la police. Plusieurs voitures ont été endommagées.

Le drone est entré dans l’espace aérien croate par l’est du pays, volant à une vitesse de 700 km/h et à une altitude de 1300 mètres, selon un communiqué du ministère croate de la Défense.

« Pourquoi cela s’est produit, est-ce qu’il s’agit d’une erreur ou de perte de contrôle, nous ne pouvons pas l’affirmer avec certitude en ce moment. Nous savons qu’il a volé pendant quelques minutes au-dessus de la Croatie, avant de écraser à Zagreb », a expliqué M. Plenkovic.

Selon le chef de l’état-major de l’armée croate, Rober Hranj, il s’agit d’un « incident plutôt sérieux ».

« Une enquête intense est en cours pour savoir ce qui s’est passé. Nous sommes en contact intense avec des commandants de l’Otan », a-t-il dit.

« La défense aérienne et antimissile intégrée de l’Otan a suivi le vol d’un objet qui s’est écrasé à Zagreb », a commenté l’événement l’Otan interrogé par l’AFP.

Le président croate Zoran Milanovic a, de son côté, demandé à ce que soit déterminées les circonstances dans lesquelles un drone « a pu voler près d’une heure au dessus du territoire d’un pays de l’Otan (il se référait à la Hongrie, ndlr) sans être remarqué par quiconque ».

« Il ne s’agit pas seulement de la Hongrie, c’est une question pour le commandement conjoint de l’Otan », a-t-il ajouté.

Des médias locaux, qui citent un expert de l’aviation militaire, affirment qu’il pourrait s’agir de l’un des Tupolev Tu-141 utilisés récemment par les forces ukrainiennes.

C’est un engin télécommandé de fabrication soviétique utilisé dans les années 1970 et 1980. Il atterrit à l’aide de parachutes.

À voir aussi

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages