Un obus ukrainien a détruit un poste-frontière russe, selon Moscou

Un obus tiré depuis le territoire ukrainien a détruit lundi une structure d’un poste-frontière russe sans faire de victime, ont accusé les services de sécurité russe, sur fond de combats entre forces de Kiev et séparatistes prorusses dans l’Est. 

«Le 21 février, à 9 h 50 (6 h 50 GMT), un obus de type non identifié tiré depuis le territoire de l’Ukraine a complètement détruit le point des gardes-frontières dans la région de Rostov, à une distance d’environ 150 mètres de la frontière russo-ukrainienne», a indiqué le FSB, cité par les agences de presse russes.

«Il n’y a pas eu de victime, les démineurs travaillent sur le site», a ajouté le FSB, qui a également le service des gardes-frontières à sa charge en Russie.

Une vidéo attribuée au FSB et publiée par l’agence publique Ria Novosti montre un petit bâtiment éventré au milieu d’une plaine boisée, des décombres éparpillés sur le sol.

Les combats entre l’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses soutenus par Moscou redoublent d’intensité depuis trois jours dans l’Est de l’Ukraine, une région située à la frontière sud-ouest de la Russie.

Moscou est accusé d’avoir massé 150.000 troupes aux frontières en vue d’une potentielle invasion de son voisin. Les Occidentaux ont estimé que la Russie cherchait un casus belli pour justifier une attaque et que l’aggravation des combats dans l’Est pouvait être ce prétexte.

Kiev et les séparatistes prorusses s’opposent depuis 2014 dans une guerre qui a fait plus de 14 000 morts. Ce n’est pas la première fois que des obus ukrainiens tombent en territoire russe.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages