un terrain communal de 1,5 hectare sera à nouveau cultivé (Ganshoren)

La commune de Ganshoren met à disposition de l’ASBL Terre-en-Vue un terrain pour un projet d’ »agriculture urbaine ».

Souvent considérée comme un oxymore, l’ »agriculture urbaine » a le vent en poupe dans la capitale, grâce à de petits projets citoyens… et d’autres dossiers de plus grande ampleur comme celui qui est en passe d’être concrétisé à Ganshoren.

La commune du Nord-Ouest bruxellois a décidé de mettre un terrain de 1,5 hectare à disposition de l’ASBL Terre-en-Vue, qui participe entre autres au fameux projet du « Chant des Cailles » à Watermael-Boitsfort.

Le but sur le terrain ganshorenois: développer un  » projet de maraîchage et de verger participatif ».  » Autrefois, il y avait des champs dans la commune. Désormais, il n’y a malheureusement plus de parcelle agricole. On veut se reconnecter au passé pour recréer de la biodiversité. Nous allons développer un vrai projet d’agriculture régénératrice, c’est-à-dire une agriculture diversifiée avec plantation d’arbres et arbustes et une attention pour la gestion des eaux », détaille l’échevine ganshorenoise Sabrina Baraka (MR), en charge de l’Environnement.

Un verger ouvert à tous

Le terrain, qui a toujours eu une fonction agricole et a notamment servi à la culture de maïs dans les années 90, est situé en bordure de la rue au Bois et de la rue Vanderveken, non loin des installations du club de tennis Charles Quint. Sur place se trouvent déjà un potager collectif et quelques infrastructures sportives en plein air.

Ce jeudi, le projet de bail emphytéotique de 27 ans a été approuvé par le conseil communal ganshorenois à l’unanimité. Deux occupations sont prévues sur le terrain: une activité de maraîchage sur la partie orientale du terrain, et un verger  » participatif » sur la partie occidentale.  » Ce lieu sera ouvert à la population. On aimerait y faire des ateliers », explique la mandataire libérale.

Un appel à projets sera prochainement diffusé par l’ASBL Terre-en-vue pour sélectionner le candidat qui viendra effectivement exploiter le terrain. Les autorités espèrent lancer le projet ce printemps-ci.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages