Une manifestation de taxis perturbe le trafic à Bruxelles

Des embarras de circulation ont cours dans la capitale ce jeudi matin depuis environ 08h00 en raison d’une manifestation de taxis.

La manifestation vise à réclamer des contrôles des chauffeurs LVC (Location de Voiture avec Chauffeur) qui travaillent à Bruxelles avec des licences flamandes et wallonnes, a indiqué Sam Bouchal, secrétaire général de la fédération bruxelloise du taxi BTF, qui est à l’initiative de l’appel à manifester.

L’entrée Charles Quint du tunnel Léopold II direction Midi a été fermée à la circulation vers 09h00, selon les données de Mobiris, l’outil de visualisation du trafic de l’agence régionale Bruxelles Mobilité. Vers 08h40, des perturbations étaient constatées à l’entrée de Bruxelles sur la E40-A10 et l’avenue Charles Quint direction Centre. Il y avait aussi des ralentissements signalés vers Bruxelles à hauteur du complexe Reyers et dès 08h00 sur l’avenue Charles-Quint direction Centre. Mobiris prévient de possibles embarras à venir à hauteur de la petite ceinture.

Une opération de ralentissement de la circulation

Sam Bouchal explique que le programme est de partir de la Basilique pour s’étendre jusqu’à la porte de Hal, avant de repartir en sens inverse. Il s’agit d’une opération de ralentissement de la circulation. Les taxis, qui sont environ une cinquantaine selon BTF, roulent au pas. Des chauffeurs sont déjà stationnés aux abords de la gare du Midi, lieu de ralliement à l’issue du tour dans le trafic. La mobilisation devrait durer tout du moins toute la matinée.

« Nous demandons au gouvernement bruxellois de faire respecter son ordonnance Sparadrap et de faire sortir les contrôleurs de Bruxelles-Mobilité, mais aussi de demander un soutien aux six zones de police puisqu’il paraît qu’il y a beaucoup de malades chez les contrôleurs de Bruxelles-Mobilité », argue Sam Bouchal.

Une manifestation de la Fédération belge des taxis (FeBeT) a également eu lieu mardi matin dans la capitale. Il était question de réclamer des contrôles mais aussi du possible retrait de l’agrément de la plateforme Uber si elle continuait à laisser l’accès ouvert à toutes les licences sur le territoire bruxellois.

Des chauffeurs LVC avec des licences bruxelloises ont encore manifesté mercredi devant les bureaux d’Uber à Etterbeek pour lui demander soit de rouvrir son accès au marché flamand aux conducteurs bruxellois, soit de limiter celui de Bruxelles à ceux en possession de licences bruxelloises.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages