Une vingtaine de femmes ont manifesté à Bruxelles contre la maternité de substitution (Bruxelles)

The Hotel, boulevard de Waterloo à Bruxelles – Image d’illustration

Google Maps

Une vingtaine de femmes se sont rassemblées devant The Hotel, boulevard de Waterloo à Bruxelles, samedi vers 12h30, pour protester contre la tenue, au même moment, dans cet établissement hôtelier, du salon Men having babies.

Cet événement a pour but de présenter aux couples de même sexe les aspects sociaux, juridiques ou médicaux de la gestation pour autrui.

« Les femmes ne sont pas à exploiter », ont scandé les manifestantes. « N’achète pas, adopte », ont-elles écrit sur des pancartes.

L’action de protestation était organisée par la Coalition pour l’Abolition de la Maternité de Substitution (CIAMS), qui milite pour l’adoption, et de manière plus générale pour l’émancipation et l’autonomie des femmes, notamment via l’accès à la contraception et à l’avortement. Pour les manifestantes, le salon Men having babies promeut la gestion pour autrui commerciale (GPA), contraire au respect de l’intégrité physique et la liberté de la femme.

Celles-ci étaient habillées en servantes écarlates, des personnages féminins cantonnés à la reproduction humaine dans l’imaginaire du roman de science-fiction de Margaret Atwood, « The handmaid’s tale ». « Stop à l’achat d’enfants. Stop à l’exploitation des femmes », ont-elles proclamé.

En Belgique, il n’existe actuellement pas de cadre légal clairement défini qui réglemente la gestation pour autrui (GPA). Cette méthode de procréation n’est donc pas interdite, mais la mère porteuse reste légalement la mère.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages