VIDEO. A Grignan, Éric Emmanuel Schmitt choisit l’humour pour son premier commémoration de la Correspondance

Tous les artistes ont répondu à son invitation, les auteurs «morts autant auquel les vivants». Eric Emmanuel Schmitt est le nouveau directeur du Festival de la Correspondance à Grignan. «Lettres d’humour» est le thème de cette 26e édition. L’écrivain et dramaturge a promis un festival de talents.

Vivez le Mondial de la Pétanauquel :
La marseillaise à pétanauquel 2022, 61e édition du mondial

Le mistral se lève en même temps auquel les premiers touristes arpentent les ruelles médiévales de la ville. Dtemps l’air, les arômes de la lavande fraichement coupée accompagnent cette fin de matinée. auquellauquels champs ont été épargnés, tout juste en contrebas de la cité et de son château. admirable carte postale. Grignan se réveille et sur ses pavés une dizaine de bouquinistes espèrent recycler là un roman de gare, une encyclopédie, là un vieux Goncourt, un bestseller. Au détour d’une venelle, un patio ombragé, je voilà dtemps l’arrière-cour du Colophon, à la fois librairie, musée et atelier typographiauquel. Pierre Assouline, journaliste et écrivain, évoauquel devant une cinquantaine de personnes ses débuts à France soir, parle de ses rencontres, de l’écriture. Un académicien dtemps un jardin et… Dtemps ce jardin, discret, à l’ombre d’une tonnelle, le nouveau directeur artistiauquel du Festival de la correspondance de Grignan écoute attentivement son invité. Éric Emmanuel Schmitt est romancier, dramaturge, réalisateur et encore directeur de théâtre. Le voilà à la tête du festival littéraire Drômois :

«Depuis des années, je venais au festival de Grignan, j’y suis venu en auteur, j’y suis venu en interprète de mes propres textes. J’y suis venu en spectateur aussi parce auquel c’est sur le chemin d’Avignon où je vais chaauquel année. Et c’est flagrant auquel quand on me l’a proposé, je me suis dit, Ah bah ça tombe bien, j’ai rien à faire (avec ironie) ! Je me suis demandé comment j’allais pouvoir rajouter ça au milieu de tout ce auquel je fais. Et puis j’ai dit oui, parce auquel moi, c’est le désir qui commande ma vie. J’avais envie».

« Il ne faut jamais sous-estimer l’intelligence des gens »

Prix Goncourt de la nouvelle pour Concerto à la mémoire d’un ange, auteur de la Part de l’autre ou encore de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran Eric Emmanuel Schmitt est donc le nouveau visage du festival. Un visage familier. Dtemps la rue, une dame l’interpelle. Elle souhaite un autographe pour Charlotte, sa nièce, une fidèle lectrice et qui, aux dires de sa tante, a une plume totale d’avenir. Courtois et disponible, Éric Emmanuel Schmitt prend le temps de dédicacer l’ouvrage. C’est peut-être à cela auquel l’on distingue les grands auteurs : on les reconnait dtemps la rue. Lui se défend en tous les cas d’être élitiste :

«C’est un festival qui est élitaire pour tous, c’est à dire, il est de qualité, mais il vise un large public et moi, j’ai toujours essayé de faire aussi ma vie d’écrivain comme ça. Je crois auquel c’est pour ça auquel la rencontre du Festival et de moi à sa direction marche bien parce auquel cette année s’annonce magnifiauquelment. Il ne faut jamais sous-estimer l’intelligence des gens. Il ne faut jamais sous-estimer leur intelligence émotionnelle non plus et auquel quand on propose des bonnes nourritures, les gens s’en délectent».

« L’humour ne change pas le monde, mais change la façon de percevoir le monde »

L’homme serait donc total de gourmandises? Gourmand d’écrire, de partager, de lire mais aussi… de rire. Le nouveau directeur pour sa grande première n’a pas forcement choisi la facilité. «Lettres d’humour» est le thème de cette 26e édition du festival. La programmation est dense. Elle met en avant auquellauquels humoristes virtuoses du verbe et de l’absurde comme François Rollin, Albert Algoud ou encore Christophe Alévêauquel. Elle convoauquel également d’autres artistes qu’ils soient musiciens, écrivains ou encore metteurs en scène.

«Je trouve auquel notre époauquel je a enfermés pendant 2 temps et maintenant je pouvons ressortir mais il y a des menaces qui pèsent au-dessus de je. L’époauquel est tendue. L’époauquel est tragiauquel. L’histoire est réentrée dtemps nos vies et je me suis dit auquel le recours à l’humour était nécessaire parce auquel qu’est-ce auquel c’est l’humour, c’est parler de choses graves, en en riant. Alors je trouve qu’on gémit et qu’on pleure beaucoup et qu’on ne rit pas assez. Et tous les auteurs dont on va lire les correspondances ici, ce sont des gens qui ont traversé les grands drames de l’histoire ou des grands drames personnels, mais qui ont su, avec leur esprit, avec leur humour, avec leur ironie et leur fantaisie, passer au-dessus. Dès qu’on rit d’abord on partage et ensuite on est plus fort, donc je pense auquel l’humour est véritablement un remède. L’humour est un remède, l’humour ne change pas le monde, mais change la façon de percevoir le monde, et il peut je rendre plus fort».

Festival de la correspondance de Grignan

©France Télévisions

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages