voici les conseils de la police fédérale (Bruxelles)

Des escrocs usurpent l’identité de restaurants avec des publicités au nom d’établissements.

Dusko – stock.adobe.com

La police fédérale belge met en garde les citoyens: des escrocs utilisent désormais des QR codes pour voler de l’argent et des données. Un nouveau phénomène mis au jour par le FBI.

Le QR code est régulièrement utilisé, notamment dans les restaurants pour y consulter le menu. Il permet donc l’accès à un site web, mais aussi à un fichier, un point wi-fi ou dans le cadre de la finalisation d’un paiement. Néanmoins, un nouveau phénomène est apparu: les escrocs l’utilisent désormais pour voler de l’argent et des données. La police fédérale met donc en garde les citoyens belges après cette découverte du FBI.

Le commissaire Bogaert, de la Federal Computer Crime Unit, indique ainsi sur le site internet de la police fédérale le procédé utilisé par les voleurs. « Vous êtes, par exemple, à la recherche d’un nouveau vélo et, sur votre profil, une publicité apparaît qui vous invite à consulter un site proposant ce type de produit », explique-t-il. « Mais là, pas de lien à cliquer. Juste un code QR à scanner pour y accéder. Si vous donnez suite, que vous passez commande, vous ne recevrez évidemment jamais rien. »

Autre technique, l’usurpation de l’identité de restaurants avec des publicités au nom d’établissements. Pour connaitre le menu de la semaine, on vous propose également un code QR. Surtout depuis l’apparition du coronavirus.

« Un logiciel malveillant va alors s’installer sur votre smartphone », précise le commissaire Bogaert. « Ce qui permettra au pirate de se connecter à un point wi-fi ou encore, d’envoyer des SMS à votre liste de contacts. En confiance, ils vont y réagir puisque c’est votre nom qui apparaît comme expéditeur. Et ces techniques ne s’arrêtent évidemment pas aux exemples que nous vous partageons cette semaine. »

 

Des conseils importants

 

 

Soyez très prudent lorsqu’on vous demande d’utiliser un code QR pour finaliser un paiement. Dans ce cas, utilisez une application officielle comme Payconiq.

 

L’expert en cybersécurité souhaite donc revenir sur plusieurs conseils importants. Le premier est de ne pas scanner un code QR qui vous parvient via un message, sans lien avec votre activité. « Soyez également très prudent lorsqu’on vous demande d’utiliser un code QR pour finaliser un paiement. Dans ce cas, utilisez une application officielle comme Payconiq. »

Le deuxième est de désactiver, via vos paramètres, l’option permettant de renvoyer automatiquement vers un site ou de télécharger un fichier après avoir scanné un code, précise encore le commissaire Bogaert. « Et, comme d’habitude, nous vous invitons à veiller à la mise à jour de vos applications et d’utiliser un logiciel de sécurité. »

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages